La boutique des nouvelles musiques

Journal d’écoute

François Couture, Monsieur Délire, 2 mai 2012

La microétiquette italienne Setola di Maiale vient de publier un excellent (je souligne, excellent) disque du bassiste rimouskois Éric Normand. En octobre 2009, il a assemblé un quintette choc avec qui il a enregistré trois de ses compositions et une lecture originale de Fields, Cows and Flowers de John Tchicai. L’épaulent Jean Derome et Michel F Côté, ainsi que James Darling (violoncelle) et Antoine Létourneau-Berger (vibraphone et cymbales). Normand déploie ici une écriture spartiate et éclairée qui laisse beaucoup de place aux techniques étendues des instrumentistes. La synergie entre les musiciens est là et la chimie entre eux et la partition opère. Une écoute exigeante mais très satisfaisante. Bravo.

La synergie entre les musiciens est là et la chimie entre eux et la partition opère. Une écoute exigeante mais très satisfaisante. Bravo.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.