actuellecd

Journal d’écoute

François Couture, Monsieur Délire, 8 avril 2011

Philippe Lauzier et Pierre-Yves Martel, le nouveau “tag team” montréalais de l’improvisation. On dirait qu’ils sont partout ces temps-ci, et c’est tant mieux: ils sont excellents. Cette fois, ils appliquent leur approche de l’improvisation électroacoustique (saxo capté par micro très rapproché, effets de larsen pour Lauzier; larsen et statique pour Martel) à l’univers du platiniste Martin Tétreault. Des pièces surtout dans les cinq minutes, qui explorent des textures rêches, acidulées, qui grugent doucement les tympans. Beaucoup d’inventivité déployée avec des moyens limités utilisés de manière non orthodoxe. À mettre en parallèle avec le projet Palétuvier, le quintette Denley/Lauzier/Martel/Myhr/Normand et le splendide duo Lauzier/Martel Sainct-Laurens paru chez &records. Avis à mes lecteurs outre-Québec: si vous ne connaissez pas encore cette paire, plongez. Ils sont “the real deal” en improvisation libre.

Beaucoup d’inventivité déployée avec des moyens limités utilisés de manière non orthodoxe.