actuellecd

Critique

François Couture, Monsieur Délire, 3 novembre 2010

Le saxphoniste montréalais Philippe Lauzier (on se rappellera son récent disque en duo avec Pierre-Yves Martel chez &records) vient de publier en trio chez l’étiquette allemande Schraum, en trio avec le trompettiste Nils Ostendorf et Philip Zoubek au piano préparé. Il s’agit d’improvisation libre microscopique — de la haute voltige dans les microsonorités. Gargouillements inquiétants, résonances étranges, vaste gamme sonore développée à l’intérieur du piano. Il se trame bien des choses sous la surface de Subsurface, à mon grand plaisir. Une écoute captivante. Recommandé.

Une écoute captivante