La boutique des nouvelles musiques

Journal d’écoute

François Couture, Monsieur Délire, 19 novembre 2010

Je suis en amour avec la musique de Joane Hétu depuis très longtemps. Et de tous ses projets, sa trilogie hivernale est le plus agréable, accessible et touchant. Je viens de voir sa plus récente production sur scène, La Femme territoire, qui marque probablement le début d’une ère nouvelle dans son évolution artistique. Cela fait donc drôle de revenir deux ans en arrière avec Récits de neige, dernier volet tout frais paru de ladite trilogie. Encore une fois, l’œuvre nous porte de décembre à mars, en quatre mouvements regroupant poèmes et anecdotes sur la neige livrées par les musiciens (Hétu, Jean Derome, Diane Labrosse, Pierre Tanguay, Scott Thomson et Alexandre St-Onge). Quatre mouvements qui dépeignent la sérénité des premières neiges, l’angoisse du creux de l’hiver et la frénésie à l’approche du printemps. Ce projet fait ressortir la fibre mélodique de Hétu et les airs mémorables abondent particulièrement dans Récits de neige. Ce disque pourrait bien être le meilleur de la trilogie (même si j’adore Musique d’hiver). Je suis comblé.

Je suis en amour avec la musique de Joane Hétu depuis très longtemps. […] Ce disque pourrait bien être le meilleur de la trilogie (même si j’adore Musique d’hiver). Je suis comblé.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.