actuellecd La boutique des nouvelles musiques

Critique

François Couture, Monsieur Délire, 25 septembre 2009

Hans Reichel! Oui, l’inventeur du daxophone, chez Ambiances Magnétiques! Quelle belle surprise! Honnêtement, je ne le croyais plus actif. Et le voilà dans une très belle collaboration avec le percussionniste Ganesh Anandan, qui s’en tient au “shruti stick” et au métallophone. Onze duos improvisations de deux, trois ou quatre minutes, plus une impro solo d’Anandan de dix minutes. Le daxophone n’a pas pris une ride, ces plaintes sont toujours aussi vocales, aussi étrangements proches de la voix humaine. Et une belle complicité entre les musiciens. Un ravissement.

Un ravissement.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.