actuellecd

Critique

Réjean Beaucage, Voir, 14 mai 2009

Il y a 30 ans que Charles Mingus nous a quittés, mais le contrebassiste Normand Guilbeault prouve encore une fois, avec le troisième disque de son projet Hommage à Mingus, que sa musique est toujours bien vivante. Entouré de quelques-uns des meilleurs musiciens montréalais (des vents d’enfer avec Jean Derome aux saxophones, Ivanhoe Jolicœur à la trompette et Matthieu Bélanger aux clarinettes, l’excellent Normand Deveault au piano et le tout aussi habile Claude Lavergne à la batterie), Guilbeault leur laisse de la place en masse, et on s’en réjouit, parce qu’ils savent quoi faire avec! Karen Young chante aussi sur deux titres. Une prestation de haut niveau.

Une prestation de haut niveau.