La boutique des nouvelles musiques

De zéro à disque

Nicolas Pelletier, emoRAGEi, 31 août 2006

Taxonomy réunit deux membres des improvisateurs d’Ossatura [sic] (Elio Martusciello, guitariste, et Roberto Fega, échantillonnage), à Graziano Lella, au laptop. Ce trio italien propose un mélange de séquences électroniques et de bruits concrets agrémentés de passages acoustiques. Le travail présenté sur cet album sent la minutie à plein nez. S’il y a eu improvisation, c’était avant les traitements informatiques, d’une formidable précision. Loin d’être brouillonne, la musique de Taxonomy se savoure en prêtant attention aux détails dans la texture, la variété et la profondeur des sons. Plusieurs niveaux de lecture (ou d’audition, si vous préférez) sont ainsi possibles. Les titres sont plutôt contrastés (la ballade Bear Witness Against Themselves précède le rocailleux voyage sidéral de Light the Fires of Insubordination), mais il y a pourtant un fil conducteur qui unit ces enregistrements datant des années 2003-04. Intéressant!

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.