La boutique des nouvelles musiques

Stéréo. D. Kimm et Bernard Falaise: le silence de monsieur, les attentes de D.Kimm

Alain Brunet, La Presse, 4 février 2007

Poétesse, performeuse, front woman, leader esthétique, directrice artistique (du festival Voix d’Amériques qui bat son plein), D.Kimm s’adresse ici à “monsieur”. Sans détour, elle lui indique ce qu’elle espère de l’amour: intensité, bouleversement, vertige, dévastation, commotion, ébranlement et, oui mesdames, virilité. L’amour selon D.Kimm ne mènerait qu’à la secousse sismique? N’exagérons rien. L’apaisement que procure monsieur, ses caresses lénifiantes, sa protection paradoxale émaillent aussi la vision amoureuse de l’écrivaine. Ces messieurs, d’ailleurs, ont été invités ici à briser le “silence” dans le cas qui nous occupe: Michel Faubert, André Duchesne et Pierre Cartier donnent bellement la réplique à madame. Constat? Cette écriture rentre-dedans a certes atteint sa complète maturité, on en ressent illico le caractère viscéral, on en salue l’esprit. Autour de D.Kimm, le guitariste (compositeur et improvisateur) Bernard Falaise et ses collègues ont créé un univers sonore qui sied fort bien aux textes de leur collaboratrice. Avant-rock, bruitisme, électroacoustique de garage, improvisations circonspectes enrobent ainsi les mots. Voilà un travail achevé, bien que D.Kimm et Falaise n’aient pas encore atteint le plein potentiel de leur association. (3,5/5)

Avant-rock, bruitisme, électroacoustique de garage, improvisations circonspectes enrobent ainsi les mots.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.