actuellecd

Compact!

François Nadon, Ici Montréal, 2 décembre 2004

L’étiquette de musique actuelle Ambiances Magnétiques lançait plus tôt cette année l’album Puce à l’oreille de la jeune musicienne Mélanie Auclair.

Bien qu’elle soit nouvelle dans le milieu de la musique actuelle, la chanteuse et violoncelliste a accumulé un impressionnant bagage en collaborant avec des musiciens de tous les horizons.

Mélanie Auclair s’est rapidement détachée de sa formation classique pour se joindre à de nombreux musiciens pop et de musiques du monde tels que Chloé Sainte-Marie, Freeworm, Steve Hill, Haïku, Martin Léon et Michel Rivard. Elle parcoure présentement le monde avec Lhasa de Sela.

Pour son premier album cependant, la jeune prodige s’est plutôt entourée de plusieurs musiciens de talent comme Charles Papasoff, Joane Hétu et Bernard Falaise. Le choix des musiciens s’est fait en fonction d’un objectif: apprendre. «Ceux qui sont sur l’album sont des gens que j’admire énormément pour leur travail, leur jeu et leur musique. La meilleur façon d’apprendre, pour moi, c’est s’asseoir et jouer ensemble.»

Avant son premier effort, Mélanie avoue qu’elle ne connaissait pas vraiment la musique actuelle. C’est la musique de théâtre qui l’a amenée à l’expérimentation musicale. «J’ai travaillé pour les pièces de Pascal Contamine (Five Woffs Deatov Circus, Oportet). C’est surtout ça qui a causé le déclic. J’avais besoin de m’exprimer sans balise, avec spontanéité. C’est ce qui m’a attirée vers la musique actuelle.» Et c’est ce qui nous attire vers elle.

«J’avais besoin de m’exprimer sans balise, avec spontanéité. C’est ce qui m’a attirée vers la musique actuelle.» Et c’est ce qui nous attire vers elle.