La boutique des nouvelles musiques

Critique

Patrick Plouchart, Trad magazine, 5 novembre 2004

Issu d’un libre regroupement de joyeux lurons qui paradaient déjà dans les rues de Montréal dans les années 70, et qui porta successivement les noms évocateurs de «Pouet Pouet Band» ou du «Montréal transport limité», c’est en 1995 que naît vraiment cette fanfare réunie uniquement pour le plaisir de rejouer ensemble. Ce deuxième CD, sorti en mars 2004 après cinq ans de leur première galette intitulée Tout le monde, est un vrai régal dans le genre… Les quinze musiciens, âgés entre 21 et 68 ans, au départ comédiens, graphistes, animateur radio, informaticien et retraités nous emportent au fur et à mesure de ce «bal imaginaire» dans leur univers «triste gai» des films de Fellini, Kurt Weill, Tati, Renoir ambiance de Caf’conc’ et de Band New Orleans, avec leurs compositions, mais aussi une reprise traditionnelle Cajun La valse du dimanche après-midi comme vous ne l’avez encore jamais entendue… Assez bavardé, vous l’aurez compris, je suis sous le charme de ce bal de la Fanfare Pourpour, et espère juste que vous le serez aussi comme moi, dès la première écoute. Alors! Prêt pour 67 minutes de grandes émotions?

Alors! Prêt pour 67 minutes de grandes émotions?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.