La boutique des nouvelles musiques

Critique

Réjean Beaucage, La Scena Musicale, no 10:2, 1 octobre 2004

Voici un beau premier disque comportant un programme très original. D’abord un arrangement de trois pièces pour orgue de Mauricio Kagel, extraites de Rrrrrrr…, où l’humour du compositeur est très bien servi. Vient ensuite une belle version de Pulau Dewata, de Claude Vivier. L’œuvre à quatre voix pouvant être adaptée à «n’importe quelle combinaison d’instruments» n’en est pas à sa première transcription (à la guitare, on connaît déjà la version du Fred Frith Guitar Quartet), et cette version-ci s’inscrit avantageusement dans une liste qui comporte déjà de nombreux grands interprètes. L’idée de transcrire pour cinq guitares et basse des extraits des Sonates et Interludes pour piano préparé de John Cage est excellente et le résultat est à l’avenant. Vivement l’intégrale! Du même compositeur, In a Landscape est tout aussi réussie, et constitue pour les instrumentistes un bel exercice rythmique. Le jeune compositeur Martin Levasseur utilise intelligemment la guitare électrique dans ses Empreintes magnolia, ce qui contribue à diversifier agréablement le programme. Enfin, le guitariste Francis Marcoux y va, avec Obstination, d’une œuvre inspirée de loin par la guitare rock où les clusters d’ensemble sont déconstruits et passés à la moulinette contrapuntique puis distribués entre les six musiciens. Un disque vivant et vivifiant.

Un disque vivant et vivifiant.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.