La boutique des nouvelles musiques

Reportage

Ève Payette, Radio-Canada: Guide culturel, 1 mai 2004

Elle fait partie de l’histoire du Québec depuis 30 ans. Connue d’abord sous le nom de L’Enfant fort puis de la Pouet Pouet Band, la fanfare Pourpour lance un deuxième disque, Le bal.

Fanfare ludique

Entendre une fanfare qui défile dans la rue, soit! Mais écouter un disque de fanfare chez soi, dans l’intimité douillette de son salon? «Il y a plusieurs types de fanfares», s’empresse de préciser le comédien Luc Proulx, qui est guitariste au sein de la fanfare Pourpour depuis 1995. «La nôtre n’est pas militaire. Notre fanfare est pleine de poésie, elle est joyeuse. C’est une musique qui invite à la fête, qui fait rêver», dit Luc Proulx de «La Pourpour», une fanfare qui tire son nom d’un poème de Claude Gauvreau.

Esprit de famille

Le plus jeune des «fanfarons» a 23 ans. Le doyen, Jonas Slowanski, qui joue de la caisse claire, en a 68. Il est l’un des neuf membres qui étaient là dès le début, il y a 30 ans. Depuis, la fanfare a changé. Elle compte 15 musiciens, parfois davantage. «Ce n’est pas un band professionnel dans le sens strict du terme. C’est un mixe hétéroclite. On y trouve des autodidactes, mais aussi des diplômés du Conservatoire, des musiciens chevronnés de jazz et de musique actuelle tels Jean Derome et Normand Guilbeault. Mara Tremblay joue aussi du violon avec nous». Seul critère d’admission? «Partager la même envie de se retrouver pour faire de la musique!», lance Luc Proulx.

Répertoire original

La fanfare Pourpour s’est d’ailleurs réunie pendant une semaine à la campagne pour répéter, avant d’enregistrer Le bal, leur deuxième album après Tout le monde, lancé en 1999. Sous la direction artistique de Jean Derome, les 15 musiciens ont joué leurs propres compositions: des valses qui rappellent l’univers d’Amélie Poulain et des pièces pleines d’humour qui évoquent la musique de Kurt Weill. «Notre musique est idéale pour mettre de la vie dans un party. En plus, les enfants adorent la fanfare Pourpour», affirme Luc Proulx.

Avec George Harrison

Le fondateur du Cirque du Soleil, Guy Laliberté, a déjà invité les musiciens à son domaine privé du mont Saint-Bruno, près de Montréal. Après le Grand Prix de Formule 1, «La Pourpour» a animé l’une de ses soirées fréquentées par la jet set internationale, dont l’ex-Beatle George Harrison. «C’est l’un de nos plus beaux souvenirs», raconte Luc Proulx. «George Harrison est venu nous écouter sous un arbre. Il a joué de l’accordéon avec nous. Il nous a dit qu’il adorait notre musique», se rappelle avec émotion Luc Proulx.

La fanfare Pourpour organise un bal du printemps le jeudi 25 mars, au cabaret Le Lion d’Or, situé au 1690, rue Ontario Est, à Montréal.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.