La boutique des nouvelles musiques

Critique

Luc Bouquet, ImproJazz, no 95, 1 mai 2003

Le Frith de demain c’est sans doute All Is Bright, But It Is Not Day. Constatant son incapacité à brouiller les pistes, Frith trouve en l’ingénieur du son Myles Boisen, un parfait docteur Mabuse, apte à transformer, détourner, contusionner la musique du trio Frith-Derome-Tanguay. Même si le traitement de son est réalisé en temps réel et avec parfois un respect certain du cadre originel (Where Your Children Are), cette succession de triturations mentales et rhéthodiques, ces soubresauts continuels, ce brouillage des sens me semble ici terriblement stérile. C’est de l’espoir qui s’envole dans ce western métallique au casting pourtant prometteur. Trop de brouillage détourne l’auditeur, aurait pu conclure l’expert Tati.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.