La boutique des nouvelles musiques

Critique

David Cantin, Le Devoir, 11 janvier 2003

Pour les amateurs de musique actuelle, cette combinaison de musiciens possède les attributs nécessaires pour convaincre sans la moindre hésitation: d’un côté, le guitariste-compositeur Fred Frith, de l’autre, les Québécois Jean Derome au saxophone ainsi que Pierre Tanguay à la batterie. On tient là des improvisateurs de haut calibre avec, comme membre en retrait, le preneur de son Myles Boisen. Enregistré directement sur deux pistes, All Is Bright, But It Is Not Day témoigne d’une rencontre intéressante entre le jazz expérimental, le rock avant-gardiste et les dernières trouvailles en matière d’électroacoustique. Est-ce facile d’accès? Pas vraiment. Il faut se laisser prendre au jeu de ces virtuoses qui inventent un registre austère et précis. Après quelques écoutes, la spontanéité du contenu se libère d’un certain poids compassé. Par la suite, on se demande pourquoi cette musique ne se libère pas davantage de ses racines européennes. Une recherche impeccable, peut-être un peu trop soucieuse de son passé iconoclaste. Entre improvisation contemporaine et effets psychédéliques.

Il faut se laisser prendre au jeu de ces virtuoses…

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.