actuellecd

…autour des 10 ans du distributeur québécois DAME…

Luc Bouquet, ImproJazz, no 88, 1 août 2002

Bruire, formation à geométrie variable dirigée par le batteur Michel F Côté pose ici une question passionnante: qu’a pu être l’art musical de la préhistoire? Comme il est fort peu probable qu’un archéologue retrouve enfoui au fin fond d’une grotte un DAT ou un Mini-Disc enregistré il y a 100 000 ans lors d’un concert privé, l’imaginaire musicaI peut s’exer er ici sans retenue. Les improvisations ne portent pas de titre ou de numéro mais représentent des signes préhistoriques que les musiciens ont pour charge de commenter. Nulle improvisation primitive ou scénario grottesque ici (quoique la réverbération sombre de certaines plages nous transporte en plein cœur d’un abri de l’âge de pierre.) mais une improvisation qui prend le temps de, s’installer entre silence et chaos orchestral. Ecartèlemen ts, martèlements rythmiques, barbare baryton, Summertime et Evidence (celui de Monk auquel Jean Derome rend dommage au sein du trio Evidence) suggères ici et là (plages 7 & 14), frayeurs et joies ancestrales, cris lointains, autant de preuves et de témoignages imaginaires à saisir. Pochette cartonnée soignée (plusieurs versions proposées) avec signes, dessins et fins collages végétaux. Bruire ou l’art de la grotte bien temperée.