La boutique des nouvelles musiques

Critique

Luc Bouquet, ImproJazz, no 87, 1 juillet 2002

Pour André Duchesne, le salut passe d’abord par l’improvisation. «Une sorte de jazz coule dans les artères de l’instant» nous informe la pochette… On souscrit totalement à la formule. Cette sorte de jazz nous est familière puisque naviguant très près des terres du clan Maneri; mêmes espaces vierges à apprivoiser, même charge émotionnelle, même discrète apesanteur. Nulle copie ici, mais, sans filet, entremêlée, ébouriffée, circulaire, une musique assumant pleinement son moelleux et ne trichant aucunement avec son identité. Un bel éloge du nylon en quelque sorte.

… sans filet, entremêlée, ébouriffée, circulaire, une musique assumant pleinement son moelleux et ne trichant aucunement avec son identité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.