La boutique des nouvelles musiques

Disques

Réjean Beaucage, Voir, no 16:7, 2 mai 2002

Qu’elle en joue avec le clavier, en triturant directement les cordes ou en frappant dessus comme sur un tambour, Lee Pui Ming ne se sert jamais du piano d’une façon que l’on puisse qualifier de standard. Rompue aux techniques du piano, LPM joue avec une grande intensité, et son imagination ne se limite en effet que rarement à n’utiliser que le clavier de l’instrument. Le disque est lancé ce 3 mai au Centre culturel Calixa-Lavallée dans le cadre de la série de concerts de musique improvisée Canevas (c’est gratuit).

Rompue aux techniques du piano, Lee Pui Ming joue avec une grande intensité…

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.