La boutique des nouvelles musiques

Manne montréalaise: Évidente affirmation

Serge Truffaut, Le Devoir, 18 novembre 2000

S’il existe un groupe qui a bien choisi son nom, c’est bien Évidence. L’Évidence en question c’est Jean Derome au saxophone alto, Pierre Cartier à la basse électrique et Pierre Tanguay à la batterie. L’Évidence en question existe depuis plus d’une décennie. Après tant de temps et donc bien de l’ouvrage abattu, I’Évidence s’affirme encore et toujours commé une nécessité qu’on osera justement qualifier d’évidente.

Une nécessité évidente… Quelles sont les musiques nécessaires? En vrac comme en désordre, il y a celles de Duke Ellington et Charles Mingus, John Zorn et Muddy Waters, Mississippi John Hurt, Dexter Gordon, Zoct Sims, Art Pepper, Lester Bo wie et Miles Davis, Art Ensemble Of Chicago, Lounge Lizards et Keith «Capitaine Fracasse» Richards, bien d’autres encore et surtout Thelonious Monk

À Monk, Evidence consacre toutes ses énergies, canalise tous ses talents. À Monk, beaucoup d’autres musiciens ont consacré des heures et des heures de travail pour mettre l’accent sur les aspérités de Four In One et autres javas monkiennes. Parfois ce fut le bonheur, parfois la déception.

Ce qu’il y a de bien, avec Évidence, c’est que ses actionnaires font Monk sans aucun souci de mimétisme. Derome est âpre là ou Rouse était coulant, Cartier font danser les notes dans des temps différents à ceux choisis par Larry Ridley et Frank Dunlop. Bref, Evidence ne fait pas du Monk. Ils le refont.

Ils le refont après l’avoir déconstruit. Ils le refont aprés l’avoir ausculté sous toutes les coutures. Ils sont délinquants là où les autres sont trop souvent trop sages. Enregistré live à la Casa, ce nouvel opus d’Évidence est une des grandes idées sonores de cet automne.

Ne reste plus qu’à se demander pourquoi ce groupe unique est si peu convoqué sur les scènes de Montréal et des environs. Cela relève du crime de lése-majesté.

Enregistré live à la Casa, ce nouvel opus d’Évidence est une des grandes idées sonores de cet automne.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.