actuellecd La boutique des nouvelles musiques

Critique

Pierre Durr, Revue & Corrigée, no 39, 1 mars 1999

Ce n’est pas vraiment Sade, mais les textes sont bien osés, délicieusement érotiques et ils auraient bien entendu convenus à Justine. Joane Hétu a préféré se les garder pour elle et son groupe.

Gémissements et râles mais aussi d’autres délires vocaux sont ainsi au rendez-vous d’une musique fortement structurée et puissante, qui mêle l’humour et la tendresse mélodique à des effets bruitistes issus d’une pratique d’improvisation sonore qui caractérise de plus en plus le collectif québecois.

… une musique fortement structurée et puissante, qui mêle l’humour et la tendresse…

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.