La boutique des nouvelles musiques

Un premier disque de musique de Fanfare

Alain Perron, Le Plateau, no 3:33, 16 mai 1999

La fanfare Pourpour existe depuis quatre ans. Mais ses membres se connaissent depuis 25 ans s’étant tour à tour retrouvés au sein des formations l’Enfant Fort, fanfare spontanée, du Pouet Pouet Band, fanfare de scène, et de Montréal Transport Limité, une troupe de cabaret underground du Plateau Mont-Royal.

«On a commencé à jouer ensemble pour le plaisir et on continue à le faire juste pour le plaisir. Ce serait utopique de croire que nous pourrions vivre de ce projet», affirme Bernard Poirier, compositeur de la formation ayant travaillé aux arrangements, clarinettiste et guitariste.

De toute façon, la plupart des prestations de la fanfare Pourpour n’entrainent pas de réels bénéfices pour ses membres. «Nous offrons beaucoup de spectacles bénéfices. Il en est ainsi d’un prochain spectacle offert à Sherbrooke, le 17 mai, pour des enfants de Tchernobyl. Prochainement aussi, Pourpour participera à une campagne de financement pour permettre aux enfants défavorisés de profiter des camps de vacances au cours de l’été. Cette campagne est organisée par Radio-Canada et aura lieu le 13 juin prochain.

On pourra entendre les airs de fanfares de Pourpour en plein air au parc Jeanne-Mance lors du Tour de l’ile, le 6 juin, de 10h à 14h.

Les membres de la fanfare Pourpour ont été invités lors du dernier Salon du livre à Paris. «lls ne voulaient pas avoir de rigodon ni de ceinture fléchée. Alors nous avons animé l’exposition qui mettait le Québec à l’honneur.

La formation de fanfare Pourpour

Les gens ont apprécié de découvrir un nouveau genre de musique enfin offert par le Québec», raconte Bernard Poirier.

«Notre musique provient d’un métissage d’influences, ce qui correspond à ce qui se vit ici au Québec grâce à l’apport des communautés culturelles», insiste-t-il.

À la saveur du plateau

La formation est composée principalement de musiciens du Plateau Mont-Royal: Bernard Poirier, composition, arrangement, clarinettes et guitare, Luc Proulx, guitare acoustique, composition, Lou Babin, accordéon, voix, Suzanne Babin, clarinette danse, Guido del Fabbro, violon, mandoline, Jacô Duguay, grosse caisse et voix, Benoit Fauteux, caisse claire, percussions, Roy Hübler, guitare acoustique, banjo, Christine Lajeunesse, euphonium, Stéphane Ménard, saxophones, et Nemo Venha, trompette.

Pourpour vient de lancer un disque sur lequel on trouve 16 pièces, dont la majorité sont originales, composées par les membres du groupe. Huit pièces sont de Bernard Poirier, quatre de Luc Proulx, deux de Jean-Marc Zelwer, une de René Lussier et une de Tom Waits.

Les influences de ce genre de musique de fanfare proviennent des gitans et de l’Europe de l’Est. À l’époque du Pouet Pouet Band, la troupe a d’ailleurs vécu comme des gitans en voyageant en Europe au début des années 1980. «Nous avancions de village en village en offrant des mini-concerts pour financer notre voyage. L’aventure a duré trois mois. Au début nous avions deux véhicules, à la fin c’était toute une caravane qui nous suivait avec des musiciens locaux», se souvient Bernard Poirier. La musique de fanfare rejoint de plus en plus d’adeptes et connait une certaine popularité «Il s’agit d’une musique vivante et joyeuse. On entend aussi de la musique de fanfare dans les bandes sonores de plus en plus de films» fait-il remarquer.

Avec la popularité de ce type musical, Bernard Poirier et sa troupe caressent un projet de créer un festival de la musique de fanfare. Un festival qui s’ajouterait aux autres tendances musicales mises en évidence lors d’événements publics à Montréal.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.