La boutique des nouvelles musiques

Critique

Catherine Perrey, Ici Montréal, 27 mai 1999

Les 11 membres de cette fanfare n’ont qu’un seul but: nous donner le goût du plaisir de la vie et du sens de la fête. Les nostalgiques des Cabarets de l’incantation à la pleine lune retrouveront avec joie les pieces qui cristallisaient l’émotion collective de toute une salle et nous donnaient l’envie de danser avec tous nos amoureux à la fois. C’est frais, c’est beau, c’est simpie comme la musique de Nino Rota. Triste et gaie a la fois, sans superflu. La vie est un air de fanfare. Visa general. Pour tous. 8/10

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.