La boutique des nouvelles musiques

Critique

Pierre Durr, Revue & Corrigée, no 45, 1 septembre 2000

Attachant, sympathique, voire émouvant, en tout cas rafraîchissant. On pourrait citer d’autres qualificatifs équivalant pour évoquer cet enregistrement. Loin d’être un album démonstratif d’un batteur percussionniste, La musique de mon disque est plutôt une sorte de parcours personnalisé d’un imaginaire plein de trouvailles, nourri d’influences diverses, où les sons environnementaux librement créés (quelquefois à partir d’objets de la vie quotidienne) se mêlent à de délicates sonorités issues d’une pratique presque nonchalante sinon discrète d’instruments variés (percussions orientales ou africaines, clochettes, bâtons de pluie, flûtes diverses, harpe brésilienne… ). Cette délicatesse dans le travail de reconstruction d’un environnement sonore témoigne surtout chez Pierre Tanguay d’une parfaite sérénité. Partagez-la!

Attachant, sympathique, voire émouvant, en tout cas rafraichissant.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.