La boutique des nouvelles musiques
Grande vente du Temps des Fêtes! — Jusqu’à 50% de rabais sur 142 titres Jusqu’au 7 janvier 2020 — Cliquez pour voir

Critique

Nicolas Tittley, Voir, no 14:40, 5 octobre 2000

Musique concrète naive? Pourquoi pas? Avec deux allumés comme Martin Tétreault et René Lussier, on peut s’attendre à tout. Mais oubliez la théorie et laissez ces deux improvisateurs chevronnés vous emmener vers d’étranges contrées sonores. Malgré son apparente aridité (l’instrumentation se limite aux daxophone, platines et machines), Qu’ouis-je? est un disque organique, qui évoque soit le chant des oiseaux, soit des chants de gorge inuit fracturés. Moins hardcore que Dur noyau dur l’effort précédent du duo, ce nouveau disque comporte bien quelques grincements indigestes, mais il est aussi traversé de moments éclatants, voire apaisants. Parfois, le ton se fait plus cérébral, plus électronique, comme sur Cassure, une lecon de déconstructivisme qui plairait sûrement à Radiohead. Martin Tétreault en concert à la fonderie Darling le 7 octobre avec 18U et Francisco Lopez. ***/5

… une lecon de déconstructivisme qui plairait sûrement à Radiohead.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.