actuellecd

Giuoco Piano

Farangis Nurulla-Khoja

  • Année de composition: 2006
  • Durée: 10:00
  • Instrumentation: quatuor de saxophones
  • Commande: Quasar, avec l’aide du CAC

Stéréo

ISRC CAA4J0910202

  • 44,1 kHz, 16 bits

Ce nom d’une ouverture aux échecs évoque l’idée que la musique comble un vide dans l’espace. Comme au début d’une partie d’échecs, le son avant la musique n’est que potentialité. On n’évalue ensuite l’équilibre des forces qu’en considérant l’ensemble des vecteurs: la pièce qu’on déplace laisse forcément une case vide derrière elle. Quand le son remplit un vide, que laisse-t-il derrière lui?

Farangis Nurulla-Khoja


Création

  • 5 février 2006, QuasarVoyages: Montréal — Pays-Bas, Salle Beverley Webster Rolph — Musée d’art contemporain de Montréal, Montréal (Québec)

Mastering

  • 2008, Jeremy Tusz