La boutique des nouvelles musiques

Billet

Critique

Roland Torres, SilenceAndSound, 30 janvier 2020
lundi 3 février 2020 Presse

Le premier album du compositeur et vocaliste Gabriel Dharmoo interpelle, de par les questions qu’il soulève, brouillant la réalité dans des origines aux racines trompeuses.

Tout en voix, Quelques fictions invente sa propre langue, à coups d’onomatopées et de souffles, de bruitages gutturaux et d’envolées mélodiques, d’espièglerie et de culture.

On est balancé en permanence sur des géographies à la familiarité pourtant inconnue, puisant savamment dans dans cantiques tribaux ou liturgiques aux origines inconnues, inventions pleine de malice et de connections floues. L’avant-garde se dilue dans une comedia dell’arte pleine de vie et d’humour, d’inattendu et de surprise. Brillant.

L’avant-garde se dilue dans une comedia dell’arte pleine de vie et d’humour, d’inattendu et de surprise. Brillant.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.