La boutique des nouvelles musiques

Artistes Gilles Tremblay

Gilles Tremblay a fait ses premières études musicales à Montréal et sera l’élève de la pianiste Germaine Malépart, tout en travaillant la composition avec Claude Champagne. En 1954, il participe au premier véritable concert de musique contemporaine donné à Montréal. Il poursuit sa formation à Paris auprès d’Olivier Messiaen, d’Yvonne Loriod, de Maurice Martenot et d’Andrée Vaurabourg-Honegger et obtient un Premier Prix d’analyse musicale et une Première Médaille d’ondes Martenot au Conservatoire de Paris. C’est à cette époque qu’il rencontre Pierre Boulez, Yannis Xenakis et Karlheinz Stockhausen et qu’il s’initie aux techniques électroacoustiques avec le Groupe de recherche musicale dirigé par Pierre Schaeffer. Dès son retour au Québec, Gilles Tremblay consacre son temps à l’enseignement, donnant des conférences et animant la série Festivals à la radio de Radio-Canada. Il compose des œuvres majeures, dont Fleuves (1976), Vers le Soleil (1978) et Compostelle I (1978), à l’occasion du 70e anniversaire de Messiaen. L’œuvre de Tremblay connaît une notoriété internationale.

Gilles Tremblay

Arvida (Québec), 1932 – Montréal (Québec), 2017

  • Compositeur

Sur le web

Apparitions

Collection QB / CQB 1617, CQB 1617_NUM / 2015

Articles écrits

  • Gilles Tremblay, Voir, 16 janvier 2003

Disques

Gilles Tremblay, Voir, 16 janvier 2003

All is bright, but it is not day est le fruit d’une première collaboration de trois musiciens qui se connaissent depuis longtemps. Fred Frith, innovateur radical, Jean Derome et Pierre Tanguay partagent la même vision de l’improvisation et une totale liberté du jeu. Une liberté accentuée par les interventions en temps réel du preneur de son Myles Boisen, sorte de programmation improvisée. Il en résulte une musique explosive, presque psychédélique. À l’exception de Landscape with Fire, que l’on peut presque qualifier de mélodique, l’écoute de l’album peut se révéler déroutante, voire éprouvante pour le profane. Pour mélomanes avertis.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.