La boutique des nouvelles musiques

Artistes Daryl Jamieson

Daryl Jamieson est né à Halifax (Nouvelle-Écosse, Canada) en 1980. Il a débuté ses études musicales à l’Université Wilfrid Laurier (Waterloo, Ontario) auprès de Glenn Buhr et de Linda Catlin Smith, avant de déménager au Royaume-Uni pour étudier avec Diana Burrell à la Guildhall School of Music and Drama, puis avec Nicola LeFanu à l’Université de York. Il a aussi passé une année de recherche à la Tokyo University of the Arts, étudiant la composition et la musique japonaise sous le mentorat de Jo Kondo en tant que boursier du gouvernement japonais. Il enseigne présentement à la Showa University of Music et à la Zushi Kaisei High School, toutes deux à Kanawaga (Japon). Sa musique est publiée par les Éditions Da Vinci (Osaka), et est également disponible au Centre de musique canadienne.

Le travail de Jamieson se concentre sur la perception du temps et de l’espace. Ses préoccupations en lien avec le temps musical et la psycho-géographie des positionnements historiques [psychogeography of historic locations] sont fortement influencées par son étude et sa pratique du théâtre Nō et du koto, de même que par ses études de la poésie et de l’art japonais. Son œuvre la plus importante à ce jour est une trilogie de pièces pour le théâtre musical (c. 45 minutes chacune) intitulée Vanitas Series, qui explore la fugacité de la matière et du son. Cette série comprend un opéra de chambre (Matsumushi, 2014), un rituel de musique instrumentale (fallings, 2016, pour shō, alto et violoncelle) et une méditation chantée sur le Hōjōki de Kamo no Chōmei (2017, pour shakuachi, deux kotos, biwa et percussion japonaise). Parmi ses autres œuvres importantes se retrouvent trois quatuors à cordes (umoregi, warm stones et monkish fires), des œuvres de musique de chambre et orchestrale (la plus récente étant KoNoSo, 2016, pour vingt-cinq instruments), plusieurs pièces pour des instruments japonais (incluant un concerto pour shakuachi intitulé darkness et de nombreuses pièces soli et de musique de chambre pour koto, shō, shakuachi, biwa, et shamisen), pour claviers solo, et plusieurs mélodies. Sa musique a été interprétée à travers l’Europe, au Royaume-Uni et au Canada par le Quatuor Bozzini, Musiques Nouvelles, l’Orchestre national de Lorraine, l’Ensemble Muromachi, Yumi Nara, Satoko Inoue, Junko Ueda, Kaori Ohsuga, Naoko Kikuchi et Barbara Pritchard.

Daryl Jamieson a fondé la compagnie de théâtre musical interculturel Atelier Jaku en 2013. Il a été cofondateur et compositeur en résidence de mmm…, un trio basé à Tokyo qui se consacre à présenter la musique de jeunes compositeurs de partout à travers le monde aux auditoires japonais, de même que membre fondateur du collectif de compositeurs Music Without Borders et membre du groupe de compositeurs Hogaku (2010), qui se consacre à l’écriture de nouvelles œuvres musicales pour instruments traditionnels japonais.

Il est aussi actif en tant que chercheur, écrivant sur l’esthétique des philosophes japonais de l’École de Kyoto (XXe siècle), ainsi que sur la musique contemporaine et la spiritualité. En plus d’avoir remporté le Toshi Ichiyanagi Comtemporary Prize en 2018, il a reçu bourses et distinctions du Conseil des arts du Canada, du Ministère japonais de l’éducation (MEXT), de l’Université de York, de la Society of Music Analysis, et d’autres encore.

[source: www.quatuorbozzini.ca] [iii-18]

Daryl Jamieson

Halifax (Nouvelle-Écosse, Canada), 1980

Résidence: Halifax (Nouvelle-Écosse, Canada)

  • Compositeur

Sur le web

Daryl Jamieson
  • Daryl Jamieson
  • Daryl Jamieson

Apparitions

Collection QB / CQB 1113 / 2011

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.