actuellecd La boutique des nouvelles musiques

Pianotissage Philippe Lauzier

Pianotissage est une installation sonore ainsi qu’une composition et performance pour piano à quatre mains. Inspiré d’un métier à tisser, un mobilier suspendu laisse descendre un enchevêtrement de fils se faufilant entre les cordes du piano, ceux-ci pouvant s’embobiner et se désembobiner de façon motorisée ou manuelle. Comme l’action d’archets démesurément longs, le résultat sonore qui se produit par frottements est massif, pointilliste. Les fils colorés se détachent, délicats et vibrants, dans l’espace haut et vide qui surplombe le piano. Tels les traits de plusieurs crayons fluorescents, ils arrachent des sons au ventre de l’instrument tout en se livrant dans leur tension fragile, à une cinétique mécanique. D’autre part, s’inscrivant dans le courant du piano préparé, des objets choisis sont disposés/activés sur une sélection de cordes pour colorer autrement la sonorité.

Philippe Lauzier a fait la création de Pianotissage en résidence au Centre Avatar à Québec en 2018 avec l’aide du Conseil des arts et des lettres du Québec et du Conseil des arts du Canada. Il a collaboré avec la pianiste et artiste interdiciplinaire Belinda Campbell pour développer avec elle, une performance qui fut présentée en première dans le cadre des expositions du Mois Multi 2019. Le résultat de celle-ci est l’objet de cet enregistrement sur Mikroclimat.

  • Mikroclimat
  • MKR 117 / 2020
  • UPC/EAN 771028301782
  • Durée totale: 29:01

Stéréo

  • 88 kHz, 24 bits

• MP3 • OGG • FLAC

Pianotissage

Philippe Lauzier

Belinda Campbell

La presse en parle

Focus Québec — Planètes connues

Pierre Durr, Revue & Corrigée, no 124, 1 juin 2020

L’auditeur peut se plonger ici dans un environnement sonore étonnant. Il s’agit certes de piano (parfois à quatre mains, son créateur, Philippe Lauzier y étant secondé par Belinda Campbell), mais surtout d’un croisement avec des fils suspendus, inspiré du métier à tisser: non pas un piano «inside», mais un piano «outside». En somme, cette installation sonore offre une sorte de condensé entre le piano préparé et les longs strings, instruments chers à Paul Panhuysen ou Ellen Fullman. Sans doute aussi intéressant du point de vue visuel, qu’on peut apprécier ici: https://www.youtube.com/watch?v=b0NkZHH8hJQ

Blogue

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.