La boutique des nouvelles musiques
Grande vente du Temps des Fêtes! — Jusqu’à 50% de rabais sur 142 titres Jusqu’au 7 janvier 2020 — Cliquez pour voir

Dualismus Normand Guilbeault Ensemble

Mot latin qui décrit un état ou une qualité constitué de deux parties distinctes. En musique, une dualité peut se traduire par la coexistence de deux approches de jeux ou de deux styles contrastants, quitte à parcourir simultanément des trajectoires opposées. Tel est, en un mot, le fondement du projet musical de l’Ensemble Normand Guilbeault.

À ce chapitre, cette formation assume la tradition du jazz d’une part, et d’autres part la déborde en puisant à même un réservoir plus large de musiques dites «d’avant-garde». Premier document sur disque du groupe, cette réalisation est toutefois un aboutissement de quelques six années de travail collectif. Contre vents et marées, l’Ensemble Normand Guilbeault s’apprête enfin à quitter les coulisses musicales montréalaises avec une œuvre qui vient récompenser la persévérance acharnée de ses protagonistes. […]

Dans le travail de composition et d’arrangement de Normand Guilbeault, on retrouve le concept de dualité: la fonction mélodique est assumée par les deux cuivres («Les chanteurs du groupe» selon le leader) alors que la basse et la clarinette établissent des contrechants harmoniques. Pierre angulaire du groupe, le tandem basse-baterrie fait preuve d’une complicité exemplaire. Et bien que chaque musicien fasse preuve d’imagination comme soliste, c’est l’esprit collectif qui donne sa pleine valeur à l’enregistrement. Que dire de plus!

Marc Chenard, mai 1994

Dualismus

Normand Guilbeault Ensemble

Matthieu Bélanger, Normand Guilbeault, Ivanhoe Jolicœur

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.