actuellecd La boutique des nouvelles musiques

Disparition de l’usine éphémère Philippe Lauzier, Pierre-Yves Martel, Martin Tétreault, Kim Myhr

Speaking the same language of sound and noise they develop several fantastic musical conversations. Vital, Pays-Bas

… il y a surtout la délicatesse d’un travail sur le son, associant en pleine symbiose instruments acoustiques et effets divers. Revue & Corrigée, France

Disparition de l’usine éphémère est la première parution d’un quatuor regroupant des improvisateurs québécois et norvégiens de premier plan. En combinant instruments nouveaux et anciens, le groupe évoque avec poésie l’univers sonore d’une usine décatie et abandonnée.

Le quatuor évolue dans des aires acoustiques à la fois étroites et larges, se concentrant parfois sur une minuscule vibration, ailleurs jouant l’orchestre polyphonique où tuyaux, pompes, roues, objets, cloches et moteurs se font entendre: de multiples rouages tournant à des tempi différents, mais collaborant pour créer une grande machine de sons acoustiques et électroniques.

Stéréo

  • 44,1 kHz, 16 bits

Disparition de l’usine éphémère

Philippe Lauzier, Pierre-Yves Martel, Martin Tétreault, Kim Myhr

Quelques articles recommandés

Blogue