La boutique des nouvelles musiques

Plat Fenaison

Fenaison est un trio dédié à la création d’une nouvelle musique texturée, improvisée, exploratoire et franchissant les limites établies. Tablant sur l’intuition, l’ingéniosité et l’intégrité, Fenaison repousse les limites de l’anticipé et de l’accepté avec des performances dynamiques et intensément uniques.

Les membres de l’ensemble viennent de milieux aussi diversifiés que la composition classique, le noise, l’interprétation de musique contemporaine, l’improvisation, la musique électronique et le jazz. Enfin on a qualifié la musique de cet ensemble à la fois d’enivrante et d’innovatrice.

«Écouter Fenaison me fait me rappeler pourquoi j’apprécie l’improvisation. Ils font une musique qui est passionnée, mystérieuse, et pleine de contradictions - prudente et abandonnée, mélodique et bruyante, paisible et énervée, logique et surprenante - une musique qui ne fait aucun sens. Autrement dit, elle est vivante! Et en pleine santé...» (Fred Frith)

Plat

Fenaison

Rémy Bélanger de Beauport, Charity Chan, Kris Covlin

Quelques articles recommandés

Notes de programme

À propos de Plat

Fenaison est née d’un heureux hasard et d’une passion commune pour la bonne musique. Dédiée à la création de musique contemporaine improvisée, Fenaison s’engage à explorer les possibilités spontanées et dynamiques résultant de la communication organique d’un groupe aux esthétiques (combien différentes!) fusionnées. Chaque musicien apporte un bagage diversifié d’influences — musiques écrite, classique, d’avant-garde, jazz, punk et bruitiste inclusivement — et des éléments en apparence disparates se fondent pour créer un équilibre entre les tensions que créent chaque apport individuel et leur présentation collective véritablement unique, distinctive et nouvelle. Changements soudains dans la texture, vifs éclats de son, nuances subtiles dans le timbre et une partie de cartes sympathique avec le (quasi?) silence caractérisent la musique présentée ici sur plat. La vitalité mercurielle de Fenaison séduit et enveloppe l’auditeur dans une expérience collective enivrante, inspirante, et d’où l’on sort à la fois rassasié et en en redemandant.

La presse en parle

  • Félix-Antoine Hamel, La Scena Musicale, 1 février 2008
  • Stefano Isidoro Bianchi, Blow Up, no 116, 1 janvier 2008
    L’attenzione richiesta dall’ascolto dei mille cripto-movimenti è ben ripagata dall’intelligenza del procedere, possibile e plausibile dialogo tra mondi riconciliati.
  • Bruce Lee Gallanter, Downtown Music Gallery, 14 décembre 2007
    This is an extraordinary trio: exciting, intense, focused and at times scary.
  • Henryk Palczewski, Informator “Ars” 2, no 47, 1 décembre 2007

Critique

Félix-Antoine Hamel, La Scena Musicale, 1 février 2008

Chaque nouvelle manne de disques en provenance de nos camarades de chez DAME offre sa dose de surprises. Examinons cinq nouveautés de la saison courante en provenance de cette entreprise vouée à la distribution de ces musiques inclassables. Preuve à l’appui, le second disque du violoniste-compositeur Guido Del Fabbro.

Agrégats (AM 167 CD, ***) est une collection éclectique de treize miniatures — une seule pièce dépasse les six minutes — puisant aux sources du folklore européen (Le Curare et la ciguë), du rock (Las stable es stable), de la musique improvisée, électronique (Interlude résiduel) et même des marches! Dix musiciens regroupés en formations à géométrie variable composent la distribution de ce cocktail réjouissant.

Si Bach et Debussy ont souvent fait l’objet de relectures par des musiciens de jazz, on ne pourrait en dire autant de Prokofiev, dont le contre-bassiste Pierre-Yves Martel a réarrangé 18 des 20 Visions fugitives, Op. 22. Projet ambitieux, Quartetski does Prokofiev (AM 171 CD, ****) est cependant mené à bien par quatre des meilleurs jeunes musiciens de chez nous, lesquels sont, outre le bassiste, Gordon Allen à la trompette, Philippe Lauzier aux anches et Isaiah Ceccarelli à la batterie.

Le batteur Michel F Côté, avec (juste) Claudette (AM 168 CD, ***) présente un quartette à mi-chemin entre les délires bruitistes de Sun Ra et les grooves à la Medeski, Martin and Wood. Solide contrebasse d’Alexandre St-Onge, sons irréels d’orgue (gracieuseté de Jesse Levine) et envolées de guitare de Bernard Falaise sont les ingrédients essentiels de ce mélange détonnant.

De la musique du trio Fenaison (Rémy Bélanger de Beauport, violoncelle et électroniques, Charity Chan, piano «revisité» et Kris Covlin, saxophones), Fred Frith dit que c’est «une musique qui n’a pas de sens… elle vit!». Sur Plat (AM 169 CD, ***), les trois musiciens nous proposent une série de sept improvisations abstraites. À vous de trouver le sens… ou la vie!

Dernier disque, mais non le moindre, le plus récent enregistrement de Jean Derome et les Dangereux Zhoms, To Continue (AM 172 CD, ****), est une suite de six compositions assez élaborées du saxophoniste qui, par sa mise en musique d’un texte du sculpteur Richard Serra et de La Grenouille et le bœuf de La Fontaine, nous rappelle la démarche de l’un de ses maîtres, Steve Lacy.

Altrisuoni

Stefano Isidoro Bianchi, Blow Up, no 116, 1 janvier 2008

I FenaisonRémy Bélanger de Beauport, Charity Chan e Kris Covlin — indagano il luogo in cui l’improv si sfliaccia fino al punto da diventare composizione contemporanea. Violoncello, flauto, pianoforte, sax, elettronica e oggetti amplificati, concorrono alla creazione di un flusso di suoni dai rimandi estremamente diversificati (cameristica, jazz, ombre di noise e persino di dixieland) eppure uniti nelle dinamiche usate — sospettose e dilatate, a tratti quasi silenti — e nei timbri degli strumenti, riottosi a incapsularsi in uno stile, a riprova della derivazione dei tre musicisti, provenienti da aree diverse e distanti. L’attenzione richiesta dall’ascolto dei mille cripto-movimenti è ben ripagata dall’intelligenza del procedere, possibile e plausibile dialogo tra mondi riconciliati. (7,5/10)

Limitrofa come disciplina ma del tutto diversa nei risultati i’impostazione data all’ensemble di dieci elementi a cui il violinista e violonista Del Fabbro affida la realizzazione dei tredici episodi di Agrégats. Molti strumenti acustici (fisarmonica, flauto, violoncello, clarinetti, trombone, contrabbasso, percussioni) e un tocco appena di elettronica per una musica che parte dal folk (si direbbe più mitteleuropeo che francofono o anglosassone) e si dipana in una dimensione orchestrale robusta e “importante” con svisate cha sanno di trascorsi avant-rock. (6,5/10)

L’attenzione richiesta dall’ascolto dei mille cripto-movimenti è ben ripagata dall’intelligenza del procedere, possibile e plausibile dialogo tra mondi riconciliati.

Review

Bruce Lee Gallanter, Downtown Music Gallery, 14 décembre 2007

Fenaison is a group committed to the making of new music that is texturally driven, improvised, exploratory, and boundary crossing. Performing with intuition, ingenuity, and integrity, Fenaison pushes the limits of the anticipated and the accepted with their dynamic and intensely unique performances. Members of the ensemble come from such diverse backgrounds as classical composition, noise music, contemporary performance, improvisation, electronic music and jazz. This ensemble has been heralded as both exciting and innovative.

Fenaison feature Charity Chan on extended piano, Rémy Belanger de Beauport on amplified cello, flute & electronics and Chris Covlin on saxes. I met Ms. Chan when she played at the Ambiances Magnétiques fest at The Stone earlier this year (2007) and was most impressed with her playing. She studied with Fred Frith at Mills College and this is the first disc she is involved with on the Quebec-based AM label. This is an extraordinary trio: exciting, intense, focused and at times scary. Each sound is perfectly balanced within their dream-like haze of constant surprises. Some of this is noisy, but all of it is quite fascinating.

This is an extraordinary trio: exciting, intense, focused and at times scary.

Blogue

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.