La boutique des nouvelles musiques

Agrégats Guido Del Fabbro

Agrégats est un album de 13 pièces orchestrées pour instruments acoustiques avec un soupçon d’électronique, interprétées par un ensemble à géométrie variable dirigé par Guido Del Fabbro. Totalisant dix musiciens, ce groupe rassemble des individus de générations et d’allégeances musicales différentes qui sont tous des interprètes et des improvisateurs de grand talent. Jean Derome aux flûtes et Pierre Tanguay aux percussions et objets sont des piliers de la musique actuelle d’ici et des jazzmen reconnus, Luzio Altobelli à l’accordéon (Manouche, Fanfare Pourpour), Guillaume Bourque aux clarinettes, (Manouche, Lara) et Pierre-Emmanuel Poizat aux clarinettes (Manouche, Fanfare Pourpour), s’intéressent à différentes musiques du monde et à la musique pop, Nicolas Therrien au trombone, joue du jazz et de la musique brésilienne, Philippe Brault à la contrebasse travail en musique pop, Sheila Hannigan au violoncelle joue du tango, de la musique classique et de la pop, Stefan Schneider à la batterie (Bell Orchestre, Iks, Jorane) fait du jazz contemporain et du post-rock. Finalement, Guido Del Fabbro au violon et aux électroniques complète l’ensemble.

À l’image des instrumentistes de l’ensemble, cette musique amalgame plusieurs tendances, toutefois le mélange des genres n’est jamais forcé. Concentrant son travail d’arrangement sur les possibilités de combinaisons de timbres afin de favoriser l’aspect mélodique du répertoire qui chevauche tant les univers folkloriques que rock d’avant-garde, Guido Del Fabbro propose une œuvre intense interprétée par un ensemble hors-pairs et un chef qui a de quoi nous surprendre.

Agrégats

Guido Del Fabbro

Quelques articles recommandés

La presse en parle

  • Gilles Boisclair, SOCAN, Paroles & Musique, no 15:1, 1 mars 2008
  • Félix-Antoine Hamel, La Scena Musicale, 1 février 2008
  • Stefano Isidoro Bianchi, Blow Up, no 116, 1 janvier 2008
    L’attenzione richiesta dall’ascolto dei mille cripto-movimenti è ben ripagata dall’intelligenza del procedere, possibile e plausibile dialogo tra mondi riconciliati.
  • Dolf Mulder, Vital, no 607, 27 décembre 2007
    His compositions are mainly folk-influenced, with classical touches resulting in a romantic and melodramatic music with nice harmonies and melodies.
  • SP, Ici Montréal, 6 décembre 2007
    une œuvre orchestrale pour dix musiciens ayant des saveurs de contemporain, de fanfare et même de jazz.
  • Ariane Gruet-Pelchat, MU6, 3 décembre 2007
    Interprété par dix musiciens de grand talent…
  • Henryk Palczewski, Informator “Ars” 2, no 47, 1 décembre 2007
  • Juan Rodriguez, The Gazette, 4 octobre 2007
    Not a genteel note is to be found, but panache galore informs this sonically superb in-your-face production.

Critique

Félix-Antoine Hamel, La Scena Musicale, 1 février 2008

Chaque nouvelle manne de disques en provenance de nos camarades de chez DAME offre sa dose de surprises. Examinons cinq nouveautés de la saison courante en provenance de cette entreprise vouée à la distribution de ces musiques inclassables. Preuve à l’appui, le second disque du violoniste-compositeur Guido Del Fabbro.

Agrégats (AM 167 CD, ***) est une collection éclectique de treize miniatures — une seule pièce dépasse les six minutes — puisant aux sources du folklore européen (Le Curare et la ciguë), du rock (Las stable es stable), de la musique improvisée, électronique (Interlude résiduel) et même des marches! Dix musiciens regroupés en formations à géométrie variable composent la distribution de ce cocktail réjouissant.

Si Bach et Debussy ont souvent fait l’objet de relectures par des musiciens de jazz, on ne pourrait en dire autant de Prokofiev, dont le contre-bassiste Pierre-Yves Martel a réarrangé 18 des 20 Visions fugitives, Op. 22. Projet ambitieux, Quartetski does Prokofiev (AM 171 CD, ****) est cependant mené à bien par quatre des meilleurs jeunes musiciens de chez nous, lesquels sont, outre le bassiste, Gordon Allen à la trompette, Philippe Lauzier aux anches et Isaiah Ceccarelli à la batterie.

Le batteur Michel F Côté, avec (juste) Claudette (AM 168 CD, ***) présente un quartette à mi-chemin entre les délires bruitistes de Sun Ra et les grooves à la Medeski, Martin and Wood. Solide contrebasse d’Alexandre St-Onge, sons irréels d’orgue (gracieuseté de Jesse Levine) et envolées de guitare de Bernard Falaise sont les ingrédients essentiels de ce mélange détonnant.

De la musique du trio Fenaison (Rémy Bélanger de Beauport, violoncelle et électroniques, Charity Chan, piano «revisité» et Kris Covlin, saxophones), Fred Frith dit que c’est «une musique qui n’a pas de sens… elle vit!». Sur Plat (AM 169 CD, ***), les trois musiciens nous proposent une série de sept improvisations abstraites. À vous de trouver le sens… ou la vie!

Dernier disque, mais non le moindre, le plus récent enregistrement de Jean Derome et les Dangereux Zhoms, To Continue (AM 172 CD, ****), est une suite de six compositions assez élaborées du saxophoniste qui, par sa mise en musique d’un texte du sculpteur Richard Serra et de La Grenouille et le bœuf de La Fontaine, nous rappelle la démarche de l’un de ses maîtres, Steve Lacy.

Altrisuoni

Stefano Isidoro Bianchi, Blow Up, no 116, 1 janvier 2008

I FenaisonRémy Bélanger de Beauport, Charity Chan e Kris Covlin — indagano il luogo in cui l’improv si sfliaccia fino al punto da diventare composizione contemporanea. Violoncello, flauto, pianoforte, sax, elettronica e oggetti amplificati, concorrono alla creazione di un flusso di suoni dai rimandi estremamente diversificati (cameristica, jazz, ombre di noise e persino di dixieland) eppure uniti nelle dinamiche usate — sospettose e dilatate, a tratti quasi silenti — e nei timbri degli strumenti, riottosi a incapsularsi in uno stile, a riprova della derivazione dei tre musicisti, provenienti da aree diverse e distanti. L’attenzione richiesta dall’ascolto dei mille cripto-movimenti è ben ripagata dall’intelligenza del procedere, possibile e plausibile dialogo tra mondi riconciliati. (7,5/10)

Limitrofa come disciplina ma del tutto diversa nei risultati i’impostazione data all’ensemble di dieci elementi a cui il violinista e violonista Del Fabbro affida la realizzazione dei tredici episodi di Agrégats. Molti strumenti acustici (fisarmonica, flauto, violoncello, clarinetti, trombone, contrabbasso, percussioni) e un tocco appena di elettronica per una musica che parte dal folk (si direbbe più mitteleuropeo che francofono o anglosassone) e si dipana in una dimensione orchestrale robusta e “importante” con svisate cha sanno di trascorsi avant-rock. (6,5/10)

L’attenzione richiesta dall’ascolto dei mille cripto-movimenti è ben ripagata dall’intelligenza del procedere, possibile e plausibile dialogo tra mondi riconciliati.

Review

Dolf Mulder, Vital, no 607, 27 décembre 2007

A new cd by Guido Del Fabbro (1980, Montréal). He is a core member of Fanfare Pourpour, who did a fantastic program with Lars Hollmer recently. Also he takes part in Rouge Ciel and Concorde Crash. In 2003 he recorded his first solo album (Carré de sable) for Ambiances Magnétiques. With Agrégats his second solo effort sees the light. For this one Del Fabbro composed and arranged a new set of 13 compositions composed between 1999 and 2007. Although they do not make up an suite, the pieces make up very naturally an organic whole. The pieces are played by an ensemble of 10 musicians playing accordion, clarinets, violin, flutes, trombone, cello, drums, percussion and some electronics and bird calls. He recruited musicians from very diverse backgrounds for this project. Postmodern or deconstructionist strategies have no grip on Del Fabbro. His compositions are mainly folk-influenced, with classical touches resulting in a romantic and melodramatic music with nice harmonies and melodies. Being avant garde is not what Del Fabbro is aiming at. Points or reference maybe be early Conventum or a Belgian group like Julverne from the late ‘70s and early ‘80s. Moissine is the exception, being an collective improvised interlude that is very much NOW. I wish the album had more of these moments. But Del Fabbro succeeds in evoking the ‘old’ music he is dreaming of and knows how to revive it without sounding nostalgic and without using cliches. On the other hand I must say that I hope the Del Fabbro’s next cd will contain more daring compositions.

His compositions are mainly folk-influenced, with classical touches resulting in a romantic and melodramatic music with nice harmonies and melodies.

Sélection CD

SP, Ici Montréal, 6 décembre 2007

Pour ceux qui ne le sauraient pas, Guido Del Fabbro (Rouge Ciel, Fanfare Pourpour) est le violoniste qui accompagne Pierre Lapointe et se charge de ses arrangements avec l’aide de son complice Philippe Brault (Les Faux Monnayeurs). Différent de son premier effort, ce second est une œuvre orchestrale pour dix musiciens ayant des saveurs de contemporain, de fanfare et même de jazz. Il est solidement secondé de musiciens de calibre, rendant pleinement vie à ses compositions pas toujours faciles mais dont les orchestrations s’inspirent aussi bien des impressionnistes que de l’art-rock. Bien que différente de Lapointe, sa musique révèle l’étendue de sa polyvalence. (3,5/5)

une œuvre orchestrale pour dix musiciens ayant des saveurs de contemporain, de fanfare et même de jazz.

Critique

Ariane Gruet-Pelchat, MU6, 3 décembre 2007

Violoniste ayant collaboré avec Pierre Lapointe, Rouge Ciel, La Fanfare Pourpour, Concorde Crash, Jérôme Minière et Loco Locass, Guido Del Fabbro offre un second disque à l’opposé de son premier. Alors que Carré de sable était un amalgame bruitiste d’outils du quotidien, Agrégats est plutôt un travail d’orchestration. Les 13 pièces explorent les différentes possibilités de timbre offertes par les cordes, l’accordéon, les vents, les percussions et l’électronique, en mettant toujours l’aspect mélodique au premier plan. Interprété par dix musiciens de grand talent, Agrégats nous transporte chez les gitans, dans le monde hypnotisant de Philip Glass, dans l’environnement délicat de la musique de chambre, mais surtout, chez les grands du jazz actuel. (8/10)

Interprété par dix musiciens de grand talent…

New Music. Newly Released Compact Discs

Juan Rodriguez, The Gazette, 4 octobre 2007

Pop explodes the avant-garde, and vice versa: both terms are rendered useless by the end of this spectacular album from the deep murk. Violinist and electronic tweaker Del Fabbro, recruited from the musique actuelle scene by Pierre Lapointe for his bestselling Forêt des mal aimés, returns the favour by bringing pop friends (including Lapointe bandleader Philippe Brault on doublebass) to join a tentet including Jean Derome (flyé flutes), Luzio Altobelli (accordion), Sheila Hannigan (corrosive cello), Pierre Tanguay (percussion, tools) in this densely textured project. Agrégat’s tightly structured tunes ooze melodramatic film noir music wallowing in shadows, circus music escaping its cage, fright night at the children’s hour, and twisted fanfares. Not a genteel note is to be found, but panache galore informs this sonically superb in-your-face production. (5/5)

Not a genteel note is to be found, but panache galore informs this sonically superb in-your-face production.

Blogue

  • Le nouvel album Agrégats de Guido Del Fabbro offre de 13 pièces orchestrées pour instruments acoustiques avec un soupçon d’électronique et interprétées par un ensemble à géométrie variable, et propose un répertoire qui chevauche tant…

    mercredi 10 octobre 2007 / Nouveautés

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.