La boutique des nouvelles musiques

Canevas «+» Ensemble SuperMusique

Musique improvisée, musique écrite, canevas d’improvisation: une mosaïque sonore. Un montage formé à partir de 14 extraits provenant de cinq concerts de l’Ensemble SuperMusique présentés de 1998 à 2004.

Formation à géométrie variable exclusivement vouée à l’interprétation de la musique actuelle et à l’improvisation, L’Ensemble SuperMusique est constitué de musiciens et musiciennes qui ont acquis, au cours des vingt dernières années, une compréhension immense et significative du langage de la musique actuelle et sont passés maîtres dans cette discipline. L’alliage des électroniques, des instruments acoustiques et des voix confèrent à l’ensemble un terrain d’expressions aux frontières infinies. Les compositions originales ainsi que les créations en direct des instrumentistes de Canevas «+» mettent en valeur la souplesse et l’audace de l’Ensemble. Préconisant les collages et les superpositions, les musiciens livrent des interprétations très vivantes, jonglant et tissant avec la satire, l’humour, la poésie et une pointe de réflexion sociale.

On nous fait partager ici de la musique actuelle active, en santé et rayonnante!

Cet article peut être téléchargé et/ou écouté sur le site ensemblesupermusique.bandcamp.com.

Hors catalogue

Cet article n’est pas disponible via notre site web. Nous l’avons catalogué à titre informatif seulement.

Canevas «+»

Ensemble SuperMusique

Joane Hétu, Diane Labrosse, Danielle Palardy Roger

La presse en parle

  • Luc Bouquet, ImproJazz, no 111, 1 janvier 2005
    À découvrir.
  • François Couture, AllMusic, 5 novembre 2004
    Ambiances Magnétiques / SuperMusique crew has renewed both its roster and its approaches, while remaining true to its multi-faceted identity. Recommended.
  • François Nadon, Ici Montréal, 14 octobre 2004
    Canevas «+» réjouira les habitués et titillera les oreilles curieuses.
  • Julian Cowley, The Wire, no 248, 1 octobre 2004
    There’s formality, theatricality, song, noise and intricacy.
  • Rigobert Dittmann, Bad Alchemy, no 44, 1 octobre 2004
  • Eric Normand, JazzoSphère, no 23, 1 octobre 2004
    Entre les pièces de textures et de râlements et les chansons, s’insinue une musique instrumentale riche en trouvailles, en spontanéité.
  • Matt Pierce, Splendid E-Zine, 7 septembre 2004
  • Pierre Durr, Revue & Corrigée, no 61, 4 septembre 2004
    … l’Ensemble supermusique pratique une improvisation mesurée, conforme à l’esprit de l’événement…
  • Henryk Palczewski, Informator “Ars” 2, no 40, 1 septembre 2004
  • Réjean Beaucage, La Scena Musicale, no 10:1, 1 septembre 2004
    Le résultat est une suite impressionnante et une belle tentative de description de ce qu’est la «musique actuelle» aujourd’hui.
  • Tiina Kiik, The WholeNote, no 9:10, 1 juillet 2004
    If you are going to listen to just one CD this summer, let it be this one! Great!

Critique

Luc Bouquet, ImproJazz, no 111, 1 janvier 2005

L’Ensemble Super Musique est une formation à géométrie variable évoluant dans le cadre de l’improvisation et de l’écriture pour grand ensemble. On y retrouve quelques pionniers de l’aventure Ambiances Magnétiques (Pierre Cartier, Joane Hétu, Michel F Côté, Jean Derome, Diane Labrosse, Danielle Palardy Roger, Pierre Tanguay, Martin Tétreault), quelques talents récemment remarqués par ce même collectif (Lori Freedman, Jean René, Lee Pui Ming) et quelques nouveaux venus (Nicolas Caloia, Kristin Molnar, Samuel Véro) dont on attend avec impatience les prochaines sorties. Les quatorze extraits de cet enregistrement proviennent de cinq concerts donnés entre 1998 et 2004. Canevas 2002, Canevas 2004, Hommage à La Bolduc, Musiques de Printemps, Rencontres musique écrite / musique improvisée; soit cinq formations qui se voient aujourd’hui compilées dans un étonnant et intriguant disque kaléidoscope. Le montage ici proposé (et discutable: rien ne vous interdit de programmer les plages du disque dans la logique des formations et de la chronologie) joue parfois avec nos nerfs. Telle formation (je pense notamment au très beau trio Lori Freedman, Lee Pui Ming, Danielle Palardy Roger) aurait mérité une plus grande place, telle pièce contemporaine ennuie et assomme. Mais tel est le jeu des compilations. Signalons quelques moments d’humour déglingué avec l’Homnwge à La Bolduc, chanteuse populaire des années 30 dont le surréalisme des textes (Fin Fin ou l’histoire d’un gars qui s’étouffe avec sa soupe aux pois) sont ici, magnifiquement détournés et détroussés. À découvrir.

À découvrir.

Review

François Couture, AllMusic, 5 novembre 2004

Here’s the family tree Ambiances Magnétiques is an avant-garde musicians’ collective-cum-record label. Productions SuperMusique is a production company set up by Joane Hétu, Diane Labrosse and Danielle Palardy Roger, all members of Ambiances Magnétiques. The Ensemble SuperMusique is a shapeshifting supergroup bringing together Montréal-based improvisers closely or loosely associated with Ambiances Magnétiques and/or the Montréal improv scene. And Canevas «+» is the group’s first CD, culling various excerpts from concerts recorded between 1998 and 2004. Despite its collective nature, the AM crew has rarely released live collective material, the only previous occurrence being the 1992 CD Une Théorie des Ensembles (which, except for two group pieces, presentedseparate projects from group members). Canevas «+» is much more gregarious. We are presented with a true free improv ensemble (not unlike the London Improvisers Orchestra, although on a smaller scale), performing structured improvisations, conductions, and a few loose compositions. But the ensemble shapeshifts from track to track, from year to year. The core remains relatively the same: Hétu, Labrosse and Roger, plus Jean Derome and Martin Tétreault. Around them revolve familiar Ambiances Magnétiques names, such as Pierre Tanguay and Pierre Cartier, but also relatively newcomers like Sam Shalabi, Nicolas Caloia, Gabrielle Bouthillier and Morceaux de machines’ Aimé Dontigny. No matter what shape the group takes, the result is sharp, deep-running, consensual improvising. And thanks to Joane Hétu’senlightened editing, the tracklist unfolds seamlessly, with much more cohesion than expected. Highlights include the three composed revisitations of folk songs by La Bolduc (aka Mary Travers, a Quebec cultural icon of the Great Depression era), Hétu’s improv game Le Discours, Labrosse’s two pieces (La Tulipe and Les Mouches, somewhere between her projects Parasites and (Petit Traité de Sagesse Pratique), and Tétreault’s contributions, all very playful and quote-heavy. Canevas «+» requires some getting used to, if only because of the number of people involved and the shortness of the tracks (it’s hard to keep up!), but its rewards are aplenty and the album gives proof that the Ambiances Magnétiques/SuperMusique crew has renewed both its roster and its approaches, while remaining true to its multi-faceted identity. Recommended.

Ambiances Magnétiques / SuperMusique crew has renewed both its roster and its approaches, while remaining true to its multi-faceted identity. Recommended.

Compact!

François Nadon, Ici Montréal, 14 octobre 2004

Pour fêter leurs 25 ans, les Productions SuperMusique lancent Canevas «+», un disque sur lequel nous retrouvons certains de ceux qui font de la scène actualiste montréalaise une communauté si vivante. Les 14 extraits proposés proviennent de cinq concerts entre 1998 et 2004 de l’Ensemble SuperMusique. Cette compilation nous offre un large spectre de la création expérimentale d’ici avec des musiques autant écrites qu’improvisées. Le disque a la qualité de ses défauts: le résultat est quelque peu touffu. Malgré tout, Canevas «+» réjouira les habitués et titillera les oreilles curieuses. Puisque la musique actuelle s’écoute mieux avec les yeux, il y aura pour l’occasion un super concert, le 20 octobre à la Sala Rossa. 7,5

Canevas «+» réjouira les habitués et titillera les oreilles curieuses.

Jazz & Improv

Julian Cowley, The Wire, no 248, 1 octobre 2004

Excerpts from five separate events that occurred in Montréal between April 1998 and February 2004, colour-coded on the sleeve, jumbled and programmed out of chronological sequence to form a lively profile of the city’s exploratory music scene.

There are familiar names - saxophonist Jean Derome, singer and saxophonist Joane Hétu, turntablist Martin Tétreault, guitarist Sam Shalabi - mingling with younger and less well known players in varied combinations. There are composed pieces - by Allison Cameron, Danielle Palardy Roger and Marie Pelletier - scored, conceptually structured, conducted and free improvistions. There’s formality, theatricality, song, noise and intricacy. The recurrence and overlap of players results in a unified feel nonetheless; there’s a coherence in the chemistry even as the centres of interest continually shift, and that makes for a document that repays repeated investigation.

There’s formality, theatricality, song, noise and intricacy.

Critique

Eric Normand, JazzoSphère, no 23, 1 octobre 2004

Parmi la foisonnante rentrée d’Ambiances Magnétiques, je retiens deux disques particulièrement pertinents au catalogue de l’étiquette qui a définitivement le vent dans les voiles.

Canevas «+», regroupe des extraits de cinq concerts d’un ensemble à géométrie variable enregistré entre 1998 et 2004. L’ensemble SuperMusique, c’est avant tout l’éternel trinité féminine des productions SuperMusique: Danielle Palardy Roger, Diane Labrosse et Joane Hétu. Connues comme le trio Les Poules, elles fêtent cette année leur 25 ans de création commune. L’ensemble regroupe autour d’elles une dizaine de musiciens habitués ou de passage: Jean Derome, Lori Freedman, Martin Tétreault, Chantal Dumas, Lee Pui Ming, Pierre Cartier, Sam Shalabi, etc. À chaque fois, une formation différente et une musique différente. Entre les pièces de textures et de râlements et les chansons, s’insinue une musique instrumentale riche en trouvailles, en spontanéité. La musique d’un grand ensemble improvisé n’est certes pas parfaite et juste, elle s’inscrit dans des mouvements de masses sonores, de risques individuels et collectifs. Bien qu’elle tisse des ponts entre diverses pratiques contemporaines, la musique d’improvisation pour ensemble ne convint pas encore tous les mélomanes. Elle offre par contre un modèle inégalé, un espoir qui fait croire en certaines formes de démocratie, avec ici un esprit festif réjouissant. Ça fait du bien.

Entre les pièces de textures et de râlements et les chansons, s’insinue une musique instrumentale riche en trouvailles, en spontanéité.

Review

Matt Pierce, Splendid E-Zine, 7 septembre 2004

If you’re an adventurous listener who’s curious about the seemingly endless parade of avant-garde jazz and improv music streaming in all directions from Montréal’s Ambiances Magnétiques label, this supergroup sampler is a fine place to find your bearings. The Ensemble is a large and loose collective whose “members” include people like Jean Derome, Martin Tétreault, Joane Hétu and Sam Shalabi. This CD is… kind of confusing, so I’ll let the liner notes explain - Canevas «+» “is a collage made from 14 sound excerpts taken from five different concerts by Ensemble SuperMusique presented between 1998 and 2004”. Each concert had a specific theme. One from October of 2000, for example, was an homage to folk singer/songwriter Mary Travers, known as “La Bolduc”. As that explanation implies, this is a shaky, inconsistent album that’s hard to swallow whole, but it covers such a wide spectrum of experimental improv that it should have something for everyone.

There’s a lot of potential action and many sparse stretches here. La tulipe is the sound of random (but probably not random) whistles and thwacks created with various implements, tools and appliances. Impro2 sneaks Diane Labrosse’s truly terrifying sampler bursts and other squeals into your drink, while Kristin Molnar’s banshee violin lends a fever dream quality to Le caillou, le cristal et le camion’s batshit-crazy crescendo. Trio sounds like Cecil Taylor on speedballs trading dreamed-up licks with a toy horn-wielding Don Cherry. On a more boring note, Impro 1 is over five minutes of bullshit wank revolving around simulated birdcalls. So even if it’s a mixed bag as an album, Canevas «+» will at least point you to the outer limits players and composers you’ll want to study further.

Critique

Pierre Durr, Revue & Corrigée, no 61, 4 septembre 2004

Formation à géométrie variable l’Ensemble Supermusique est une structure regroupant les membres du collectif québécois et associant, selon le projet, d’autres intervenants. Cet enregistrement est le reflet de cinq événements, déclinés en quatorze extraits. Tantôt fortement marqué par la présence des cordes, comme c’est le cas pour les deux extraits des rencontres musique écrite/musique improvisée, avec leur trame écrite sur laquelle se greffent des effets d’improvisation, parfois plutôt centrés sur effets bruitistes pétillants (La tulipe, les Mouches) - est-ce le printemps qui fait bourgeonner les sons de partout? - ou inspirés par l’esprit d’une chanteuse populaire des années 20 et 30 (La Bolduc/Mary Travers), qui se révèlent être les pièces les plus enjoucées de l’album, en particulier 7 variations et thème sur la Pitoune, l’Ensemble Supermusique pratique une improvisation mesurée, conforme à l’esprit de l’événement, à laquelle semble être attaché un aspect visuel que l’enregistrement rend mal et qui pourrait être une source de frustration pour l’auditeur, si la productrice, Joane Hétu, n’y avait pas remédié en agençant les extraits des divers événements en les croisant assez judicieusement.

… l’Ensemble supermusique pratique une improvisation mesurée, conforme à l’esprit de l’événement…

Critique

Réjean Beaucage, La Scena Musicale, no 10:1, 1 septembre 2004

PSM mettait sur pied en 1998 l’Ensemble SuperMusique, un ensemble à géométrie variable capable de s’attaquer à des projets réclamant jusqu’à une dizaine de musiciens. Ce disque, le premier qui rend compte des efforts de l’ensemble, regroupe des extraits de cinq performances et offre une diversité d’approches qui offrira un bon tour d’horizon au néophyte en matière de musique actuelle, tandis que l’amateur confirmé y trouvera précisément ce qu’il apprécie, soit de la continuité dans l’hétérogénéité. L’improvisation libre en duo, en trio ou en ensemble y côtoie la musique populaire revisitée (des chansons de Mary Travers, dite La Bolduc!) ou la musique contemporaine écrite (on a ici les premiers enregistrements disponibles sur disque de la musique de Marie Pelletier). Les œuvres s’enchaînent au fil d’un montage astucieux variant les textures en mêlant les époques et les configurations de l’ensemble, qui compte quelques-un(e)s des meilleur(e)s artistes du genre (en autres: Jean Derome, Lori Freedman, Jacques Drouin, Lee Pui Ming, et le trio fondateur de PSM). Le résultat est une suite impressionnante et une belle tentative de description de ce qu’est la «musique actuelle» aujourd’hui.

Le résultat est une suite impressionnante et une belle tentative de description de ce qu’est la «musique actuelle» aujourd’hui.

Review

Tiina Kiik, The WholeNote, no 9:10, 1 juillet 2004

Ensemble SuperMusique’s Canevas «+» could be described as a free improvisation sampler with some composed works thrown in for good measure. Featuring excerpts from four multi-thematic Montréal concerts which took place from 1998-2004, this is a great CD for both new and frequent listeners of these genres. The group employs some of the best improvisers around with numerous personnel configurations on the improvisational tracks resulting in illuminating creations. Great improvisational ideas abound here! Of note is the feisty Impro2 by Jean Derome[, Diane Labrosse] and Martin Tétreault - everything I’ve ever hoped for in an improv can be found on this 1:59 minute track. If you are going to listen to just one CD this summer, let it be this one! Great!

If you are going to listen to just one CD this summer, let it be this one! Great!

Blogue

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.