La boutique des nouvelles musiques

Chansons d’un jour Geneviève Letarte

En 1990, l’écrivaine-chanteuse Geneviève Letarte lançait un premier disque intitulé Vous seriez un ange, qui a connu un très bon accueil auprès du public et des médias. Forte de cette expérience, l’artiste récidive cet automne avec Chansons d’un jour, un album au ton intimiste et sensuel, porté par des rythmes légers. Sur fond de blues, de valse ou de tango, les dix nouvelles compositions de Geneviève Letarte nous parlent d’amour et de contemplation, de quête et d’étrangeté. Accompagnée de cordes électriques et acoustiques, d’une batterie chantante et d’une trompette bluesée, l’auteure nous fait voyager dans cet univers unique qui est le sien, à la frontière de la poésie et de la musique. À la fois actuelles et accessibles, les Chansons d’un jour de Geneviève Letarte nous transportent dans des atmosphères enveloppantes, aux accents parfois nostalgiques.

Chansons d’un jour

Geneviève Letarte

La presse en parle

  • François Couture, actuellecd.com, 25 novembre 2003
  • Anna Maria Stjarnell, Collected Sounds, 1 juillet 2002
    Chansons d’un jour is an inspiring and complex album.
  • Anna Maria Stjarnell, Collected Sounds, 24 avril 2002
    … relaxed in mood and has some intriguing songs… Chansons d’un jour is an inspiring and complex album.
  • Pierre Durr, Revue & Corrigée, no 48, 1 juin 2001
  • Philippe Robert, Vibrations, 1 juin 2001
    … légères et subtiles, à la frontière de la poésie.
  • Tom Schulte, Outsight, 23 mai 2001
    … warm and personal… strike the listener as familiar and nostalgic.
  • Geert De Decker, Sztuka Fabryka, 1 mai 2001
    … a bit tragic and brings you silently into a tranquil mood.
  • Ryan Tranquilla, Splendid E-Zine, 23 avril 2001
    Genevieve Letarte appears before us anyway with this beautiful, surprising disc.
  • Jacques Garcia, SOCAN, Paroles & Musique, no 7:1, 1 avril 2001
  • SM, emoRAGEi, no 13, 1 avril 2001
    Sa musique est à la fois actuelle et très accessible, remplie d’ambiances envoûtantes.
  • Roberto Municchi, Blow Up, no 34, 1 mars 2001
  • Dolf Mulder, Vital, 1 mars 2001
    It is all happening under the surface. Be patient with this one because it is really beautiful.
  • Le Libraire, no 9, 1 novembre 2000
    Chansons d’un jour, vraiment? Allons donc! Plutôt, un disque envoûtant à écouter nuit et jour à longueur d’année!
  • Marie-Ève Belzile, Regards sur la ville, no 2:10-11, 27 octobre 2000
  • Alain Brunet, La Presse, 14 octobre 2000
  • Chris Yurkiw, Montreal Mirror, 12 octobre 2000
    Writer, singer, performance artist and general wordsmith supreme Geneviève Letarte released her debut and last album 10 years ago — far too long a gap to go without an injection of her measured yet sensuous voice, much too long a wait to hear her simply deliver words in all the gloriousness of their sounds, sense and nonsense. Here she engages in art for music’s sake, poetry made palatable by mellow and melodious waltzes and two-steps, lounge blues and even whammy-bar rock.
  • François Couture, AllMusic, 1 octobre 2000
    Chansons d’un Jour offers a beautiful piece of intelligent pop music.
  • Nicolas Tittley, Voir, 28 septembre 2000
    Dix ans après l’étonnant Vous seriez un ange, l’écrivaine-performeuse-chanteuse Geneviève Letarte effectue un retour bienvenu sur disque et brasse à nouveau le cocotier de la chanson. […] Les musiques, aériennes mais soutenues, servent d’écrin idéal à un langage poétique tantôt très terre-à-terre tantôt mystique et envoûtant.
  • Catherine Perrey, Ici Montréal, 28 septembre 2000
    Chansons d’un jour se veut résolument un album de chansons, longuements mijotées avec Claude Fradette, guitariste et arrangeur. Une poésie limpide, doucement empreinte de nostalgie. Une nostalgie heureuse, émanant d’une fille sans regrets et forte de sa vie irradiante.

En cadeau, élargir des horizons

François Couture, actuellecd.com, 25 novembre 2003

Les Fêtes approchent. Vous vous demandez quoi offrir en cadeau cette année? Vous cherchez le truc original, ce qui étonnera et fera plaisir? Pourquoi ne pas élargir les horizons musicaux d’un être cher, d’une collègue de travail ou d’un cousin que vous n’avez pas vu depuis le dernier Noël. Voici une sélection toute personnelle d’idées cadeaux pour initier quelqu’un (ou vous-même, on peut bien se faire plaisir!) à la musique actuelle.

La chanson

Cela peut paraître un peu simpliste, mais tout le monde apprécie une bonne chanson. Cela dit, nous n’avons pas tous la même définition de ce qu’est une bonne chanson. Et les artistes du catalogue de DAME prennent beaucoup de liberté avec cette forme musicale, c’est d’ailleurs ce qui rend la chose si excitante. Frank Martel et Tomás Jensen sont des chansonniers au verbe ludique et à la musique intemporelle, chacun à sa façon (les amateurs de Richard Desjardins ou d’Urbain Desbois y trouveront leur compte). Et les Chansons d’un jour de Geneviève Letarte plairont à quiconque recherche une chanson au texte poétique et à la mélodie intelligente et accessible. Pour les rockeurs dans l’âme, Locomotive d’André Duchesne (des riffs à fond de train) demeure un classique.

Castor et compagnie de Joane Hétu a déjà un côté plus pernicieux avec ses textes sensuels (voire érotiques) et ses moments de douce folie, une folie qui s’accentue dans le rock déconstruit du groupe féminin Justine: leur premier album, (Suite), tient du rock progressiste, alors que le second, Langages fantastiques, fait plutôt dans la chanson à haute teneur en improvisation. Comme va-tout, la compilation Chante! 1985-2000 offre une vaste sélection de chansons tordues et touchantes.

La fête

Moment de célébration, de carnavalesque, de transgression des interdits, la fête est aussi musicale et donne lieu dès lors à une distorsion des règles couramment admises. L’Orkestre des pas perdus insuffle à la musique de fanfare un air de cirque actuel, un R ‘n’ B (rhythm ‘n’ brass, bien sûr) qui rafraîchirait n’importe quelle parade. Son cousin Les Projectionnistes (les deux projets sont pilotés par Claude St-Jean) remplace le cirque par le rock et de fanfare fanfaronne la section de cuivres se transforme en funk frénétique. Pour sa part, la Fanfare Pourpour troque le caractère officiel des costumes de parade pour la spontanéité d’une fanfare de rue, une musique pour Tout le monde qui ne s’abaisse pas au plus petit dénominateur commun.

Dans le même esprit, mais en ajoutant un côté est-européen et une imagination débridée, le groupe Interférence Sardines (qui compte en ses rangs deux membres du groupe néo-trad Les Batinses) brasse fort. Jean Derome et les Dangereux Zhoms adoptent un angle plus jazz avec un côté frivole qui pousse parfois jusqu’à l’exubérance. Les trois albums du groupe sont hautement recommandables, mais Carnets de voyage demeure un excellent point de départ. On trouve le même esprit de démesure et d’émotion pure dans La boulezaille (Pierre Langevin et Pierre Tanguay) et Plinc! Plonc! (Jean Derome et Pierre Tanguay), des disques où s’entremêlent improvisation, musiques du monde, jazz et fantaisie libératrice.

Et pour aller plus loin

Mais peut-être voulez-vous allez plus loin et donner le goût d’une musique actuelle plus audacieuse et abstraite? Voici quelques suggestions de musiques improvisées et électroniques.

Martin Tétreault est l’un des artistes expérimentaux les plus fascinants en ce moment. Son utilisation du tourne-disque projette 45 questions par minute. Son récent disque Parasites avec Diane Labrosse pose la loupe sur de petits bruits inquiétants. Et sa nouvelle collaboration avec le Japonais Yoshihide Otomo, Studio — Analogique — Numérique, offre une musique de recherche étonnante dans une présentation originale: un coffret de trois mini-disques compacts.

Actif sur la scène des musiques d’avant-garde depuis le début des années 70, Fred Frith demeure le favori de plusieurs amateurs du genre. Les deux albums de son Fred Frith Guitar Quartet (avec René Lussier, Nick Didkovsky et Mark Stewart) sont essentiels. DAME offre aussi les titres de son étiquette Fred Records.

L’un des premiers groupes de l’écurie DAME à s’être tourné vers l’improvisation électro-acoustique, Klaxon Gueule donne dans les textures bruitistes et le plaisir exigeant. Les albums Muets et Grain ont été acclamés par la critique internationale. Mentionnons aussi la compilation Ohmix, un projet électronique audacieux où une brochette d’artistes (dont Martin Tétreault, David Kristian, John Oswald, Terre Thaemlitz et Ralf Wehowsky) remixent les disques de l’étiquette Avatar.

Enfin, au lieu d’envoyer les habituelles cartes de souhaits, je vous suggère les cartes postales sonores de l’étiquette Ouïe-Dire, des cartes accompagnées de mini-disques compacts. Et bon temps des Fêtes!

Review

Anna Maria Stjarnell, Collected Sounds, 1 juillet 2002

The Montréal based writer and singer Geneviève Letarte’s album is relaxed in mood and has some intriguing songs. The slowburning opener Contemplation is a great song with a slightly arabic feel to it. Just as good is the sensual La prairie de ton lit (The prairie of your bed). Le Journal sets an ironic account of someone being bored by the lack of violent news in the paper to a restrained backing. Liberté states: “There is no freedom / there is only space and time” and concludes enigmatically “Live in the world of your soul.” These words are set to jazzy tune that recalls “The Walking”-era Jane Siberry. Chansons d’un jour is an inspiring and complex album.

Chansons d’un jour is an inspiring and complex album.

Review

Anna Maria Stjarnell, Collected Sounds, 24 avril 2002

The Montréal based writer and singer Geneviève Letarte’s album is relaxed in mood and has some intriguing songs. The slowburning opener Contemplation is a great song with a slightly arabic feel to it. Just as good is the sensual La prairie de ton lit (The prairie of your bed). Le Journal sets an ironic account of someone being bored by the lack of violent news in the paper to a restrained backing. Liberté states: “There is no freedom there is only space and time” and concludes enigmatically “Live in the world of your soul.” These words are set to jazzy tune that recalls The Walking-era Jane Siberry. Chansons d’un jour is an inspiring and complex album.

… relaxed in mood and has some intriguing songs… Chansons d’un jour is an inspiring and complex album.

Disques

Pierre Durr, Revue & Corrigée, no 48, 1 juin 2001

Il y a bientôt deux ans le collectif québécois éditait d’un seul coup plusieurs enregistrements qui se caractérisaient par un contenu artistique similaire: l’improvisation bruitiste déclinée de multiples manières (Lussier / Tétreault, Île Bizarre)

Cet hiver est marqué par un autre tir groupe autour du chant. Tout d’abord une compilation (la 5e) qui resitue certaines pièces dans cet environnement thématique sous toutes ses formes (Chante! 1985-2000). Certes, elle ne comprend pas d’inédits, mais permet de redécouvrir en compact quelques titres issus des productions vinyliques des années 80’ comme celles de Wondeur Brass ou des débuts du duo Lussier/Derome avant qu’il ne devienne les Granules.

Critique

Philippe Robert, Vibrations, 1 juin 2001

Canadienne également, Geneviève Letarte évolue dans un autre registre, plus intimiste et sensuel, celui de la chanson. Épaulée par un singulier quintette (accordéon, guitare électrique,trompette, basse et batterie) elle offre ses Chansons d’un jour,légères et subtiles, à la frontière de la poésie.

… légères et subtiles, à la frontière de la poésie.

Review

Tom Schulte, Outsight, 23 mai 2001

Genevieve Letarte is a singer that is a poet and novelist as well. Her developed ability to communicate and express emotions comes across on this warm and personal disc. Sparse, almost Western, accompaniment by electric guitar and drums joins Letarte in delivering her original songs that strike the listener as familiar and nostalgic.

… warm and personal… strike the listener as familiar and nostalgic.

Review

Geert De Decker, Sztuka Fabryka, 1 mai 2001

10 Chansons we find on this CD. It are softly songs which come to you. This CD is difficult to review because only when you listen to it you are able to have an idea of the beauty about it. Chansons it are, but also poetry accompanied with music and even from time to time spoken word. She is accompanied by 4 musicians with guitars, contrabass, percussion, trumpet. The music sounds a bit tragic and brings you silently into a tranquil mood. The text is in French but that makes it for a person who does not understand the music more interesting, poetic. Yet, in the booklet there are some English translations and when you read the texts you see that it is tragic music. A very interesting CD with music that never gets boring because of the variations between the chansons.

… a bit tragic and brings you silently into a tranquil mood.

Review

Ryan Tranquilla, Splendid E-Zine, 23 avril 2001

What? You weren’t out looking for an eclectic album by a 45-year-old French-Canadian multidisciplinary artist? Geneviève Letarte appears before us anyway with this beautiful, surprising disc. A poet, spoken word performer and author of three novels, Letarte sings with an offhanded grace, and her songs sound like lyrical conversations with a close friend — one you might not be able to follow, if you’re not a French speaker, but Letarte’s entrancing voice and the easygoing warmth of the songs make that seem like a negligible problem. Chansons d’un jour ("Songs of One Day") mixes smoky jazz and mid-tempo rock with Old World folk music and light touches supplied by accordian and dobro. The crisply produced album includes some unusual arrangements, such as the double-tracked vocals that provide counterpoint rather than harmony, and songs that are well worth hearing whether you understand them or not. The music here succeeds in transcending the boundaries of language.

Genevieve Letarte appears before us anyway with this beautiful, surprising disc.

Lancements

Jacques Garcia, SOCAN, Paroles & Musique, no 7:1, 1 avril 2001

Après une longue absence de 10 ans, l’écrivaine Geneviève Letarte remet son chapeau de chanteuse et nous offre ces Chansons d’un jour, dont elle a écrit les textes et la plupart des musiques, sur fond musical hybride. Côté paroles, l’album est décidément très fort et la vision lucide de l’artiste est drôlement bien amenée, ce qui devrait plaire grandement aux amateurs de chansons à textes. L’album se distingue aussi par son style résolument novateur et actuel.

Critique

SM, emoRAGEi, no 13, 1 avril 2001

Pour un beau retour, c’est tout un beau retour! Après un premier disque fort, Vous seriez un ange paru en 1990, l’artiste mutidisciplinaire Geneviève Letarte récidive, 10 ans plus tard, avec un petit bijou d’album auquel on revient souvent. Quelque part entre Kate & Anna McGarrigle, Nathalie Derome, Marie-Jo Thério, Buffy Ste-Marie et la saine folie de Justine et des Poules, Letarte nous entraîne dans son univers particulier, tout en nuances. Sa musique est à la fois actuelle et très accessible, remplie d’ambiances envoûtantes. Elle puise autant dans le folk que dans l’expérimental, le blues, la valse, le tango et les atmosphères jazzées (la magnifique Je ne tremble plus avec trompette en sourdine à la Miles Davis, courtoisie de Serge Boisvert, est un point fort). Ses textes en français, épicés de quelques mots anglais, italiens et inventés, sont à la fois simples et incisifs, drolatiques et poétiques et leurs accents souvent nostalgiques touchent la cible à tout coup. Le ton est intime et des plus sensuels et la voix douce et caressante de Letarte vous bercera. Un disque tranquille et subtil qui transporte l’auditeur dans un monde magique, sécurisant. A savourer d’un bout à l’autre, paisiblement. Superbe. (9/10)

Sa musique est à la fois actuelle et très accessible, remplie d’ambiances envoûtantes.

Recensione

Roberto Municchi, Blow Up, no 34, 1 mars 2001

Donne e canzoni parte seconda. Geneviève Letarte, artista multimediale scrittrice di romanzi, ideatrice di spettacoli che combinano musica e poesia, cantante e musicista (sue le parti di tastiere e fisarmonica) con le sue canzoni di un giorno ci narra di amore e di contemplazione, di viaggio e di ricerca. E’ il suo secondo altum (dopo Vous seriez un ange del 1990, sempre su Ambiances magnétiques) e si presenta all’appuntamento accompagnata dal fido Claude Fradette (chitarre, basso, dobro e responsabile degli arrangiamenti), e da Normand Guilbeault (contrabbasso), Pierre Tanguay (batteria e percussioni) e Serge Boisvert (tromba).

Chansons d’un jour è un disco gradevole, sovente delicato ma non privo della necessaria intensità, che risente del retroterra teatrale dell’autrice e dispensa musica insieme nostalgica e moderna, accessibile ma non banale come potrebbe apparire ad un ascolto poco attento. Eleganti e raffinati negli arrangiamenti, i dieci brani sono perlopiù costruiti sui tradizionali ritmi del tango, del walzer, del blues e offrono come pietra di paragone più prossima i Pale Nudes recenti anche per il modo di cantare della Letarte che in diverse occasioni rammenta Amy Denio. Sono però i pezzi più personali (la filastrocca J’ai marché e la fiaba Flou comme la nuit), i più graditi e nei quali viene fuori tutta la bravura dell’artista canadese. (7) Geneviève Letarte fa ovviamente parte di Chante! 1985-2000, solita raccolta a prezo speciale pubblicata dalla battagliera etichetta del Québec a scadenza più o meno annuale e intenta a riassumere quanto di più interessante accade da quelle parti. Solito dispiego di grandi nomi (Pierre Cartier, Jean Derome, Michel Côté, Diane Labrosse, René Lussier, Martin Tétreault e altri) e solito risultato altalenante. Consigliato a chi prima di comprare ha bisogno di un assaggio. (6/7)

Review

Dolf Mulder, Vital, 1 mars 2001

Chansons d’un jour: as the title suggests we have here a collection of unpretentious songs. At first hearing they do not ask for much attention. It is only after a second listening that the songs start to grow. Also by her way of singing Letarte does not immediately catch our attention. She sings a little flat and the music is subtle and intimate. It is all happening under the surface. Be patient with this one because it is really beautiful. It is all done with care and love. With a very clear voice and pronounciation she sings her way through the day on the rhythms of the tango, waltz and blues and with nice melodies. It is her second solo album after 10 years. Her first one Vous seriez un ange was released 1990. Genevieve Letarte (voice, keyboards, accordion) has the company of four musicians: Claude Fradette (guitars, bass, dobro), Normand Guilbault (doublebass), Pierrre Tanguay (drums, percussion) and Serge Boisvert (trumpet). Fradette is responsible for the sobre and effective arrangements. Letarte is a Montréal writer (three novels), singer and performance artist. She can also be heard on the critically accliamed ’Millennium Cabaret’cd on Wired on Words (2000), which documents the best of the spoken word, performance poetry and poetry/music scene in and around Montréal.

It is all happening under the surface. Be patient with this one because it is really beautiful.

Geneviève Letarte: Chanteuse d’un jour?

Le Libraire, no 9, 1 novembre 2000

Poète, romancière ou auteure-compositeure-interprète? Geneviève Letarte ne semble pas sentir l’obligation de choisir et c’est pas nous qui l’y forceront. Dix ans apres son album Vous seriez un ange, l’auteure du roman Les vertiges Molino (Leméac, I996) a repris les chemins du studio pour graver un nouveau CD, au carrefour de la chanson, du spoken-word et de la poésie. Pour ces Chansons d’un jour, elle a sollicité le concours de quelques musiciens parmi les plus chevronnés de la scène «actuelle»: le guitariste Claude Fradette, qui a collaboré aux arrangements, le contrebassiste Normand Guilbeault, le batteur in excelsis Pierre Tanguay, sans oublier le trompettiste Serge Boisvert, un vieux complice. Hybride de Juliette Gréco, Sylvie Tremblay et Laurie Anderson, Letarte propose sur des trames de tango, de valse, de blues avec un soupçon de jazz, des textes à sans pareils portant sur des thèmes divers également présents dans son œuvre romanesque: contemplation quasi mystique, petits désarrois du quotidien, amours problématiques (mais en existe-t-il d’autres?). Chansons d’un jour, vraiment? Allons donc! Plutôt, un disque envoûtant à écouter nuit et jour à longueur d’année! À découvrir, notamment sur le site du label Ambiances magnétiques (wwvv. actuellecd. com) ou chez un disquaire près de chez vous.

Chansons d’un jour, vraiment? Allons donc! Plutôt, un disque envoûtant à écouter nuit et jour à longueur d’année!

Critique

Marie-Ève Belzile, Regards sur la ville, no 2:10-11, 27 octobre 2000

C’est la suite de Vous seriez un ange, 10 ans plus tard. La démarche de cette artiste ne peut être comparée en rien avec les tendances actuelles de la musique québécoise. Cette chanteuse signe, ici, les textes et la plupart des musiques. Tantôt sur fond de blues, de valse ou de tango, elle défile de sa voix claire parfois monocorde et saccadée ses dix nouvelles chansons dont les thèmes de l’amour de la contemplation et de l’étrangeté s’imposent. Ses textes révèlent le fait qu’elle est également écrivaine. Trois romans ont déjà été publiés dont Les Vertiges Molino en 1996. Ce disque déstabiiise. La voix et les textes prennent toute la place. La musique est murmurée. L’anglais et l’italien se mêlent au français dans une des chansons. Tout est une question de goût. Cet album ne lui ouvrira certainement pas la porte du succès populaire, cependant, il faut souligner le courage de cette artiste qui tente de s’imposer dans sa lignée bien à elle. Certains paroles réussissent tout de même à attirer l’attention comme dans la pièce Toutes ces larmes: «Toutes ces larmes qui n’ont pas été pleurées. Pour les territoires occupés. Les cités perverties. L’espoir craqué. Toutes ces larmes. Qui n’ont pas coulé. Dans la rougeur de l’aube. Dans la fureur du soir. Dans la maladie des arbres.»

Letarte, en chanson

Alain Brunet, La Presse, 14 octobre 2000

Folk Actuel, rythmes qui trottinent, pastels jazzy, minuscules pointes de rock, le tout enrobé par la voix mince d’une diseuse — difficile à supporter dans le registre aigu, en ce qui me concerne. Les mots? Contemplation du quotidien, états généraux de la relation amoureuse, diffraction de l’actualité, fortes injections de sensualité. Il y a aussi des mots étrangers… Inventés? Au fil des ans, Geneviève Letarte a construit un univers riche et singulier, autour duquel gravitent littérature, musique et théâtralité. Voici la dimension chanson, enrobée d’une musique qui nous rappelle une avant-garde des années 80. Letarte ne souffre visiblement pas de jeunisme, en tout cas. Si elle nous a pondu un travail solide et cohérent au plan littéraire, elle ne me semble pas s’être parfaitement lovée dans la forme chanson—dont le cadre musical est, pourtant, assuré par l’excellent guitariste et compositeur Claude Fradette. A-t-elle vraiment choisi le cadre, musical qui lui convient? D’où ce tout petit malaise qui accompagne parfois mon écoute.

Review

Chris Yurkiw, Montreal Mirror, 12 octobre 2000

Writer, singer, performance artiste and general wordsmith supreme Geneviève Letarte released her debut and last album 10 years ago—far too long a gap to go without an injection of her measured yet sensuous voice, much too long a wait to hear her simply deliver words in all the gloriousness of their sound, sense and nonsense. A precious actuelliste Letarte is not: here she engages in art for music’s sake, poetry (in French, and so all the more poetic) made palatable by mellow and melodious waltzes and two-steps, lounge blues and even whammy-bar rock. Gen: how about another piece o’pie in, oh, five years? 8/10

Writer, singer, performance artist and general wordsmith supreme Geneviève Letarte released her debut and last album 10 years ago — far too long a gap to go without an injection of her measured yet sensuous voice, much too long a wait to hear her simply deliver words in all the gloriousness of their sounds, sense and nonsense. Here she engages in art for music’s sake, poetry made palatable by mellow and melodious waltzes and two-steps, lounge blues and even whammy-bar rock.

Review

François Couture, AllMusic, 1 octobre 2000

It took Geneviève Letarte ten years to release a follow-up to her critically acclaimed debut CD Vous seriez un ange. Also a writer and multimedia conceptual artist, she decided to return to recorded music in 2000, delivering a strong second album entitled Chansons d’un jour (One Day Songs). This one sounds a lot more acoustic and natural, even though there are electric guitars and keyboards. Vous seriez un ange also had drum machines and a very late-’80s synthetic quality to it. Center stage, one finds the same voice, just a little cold and detached enough to give it haunting colors, and poetic lyrics (in French, partly translated in the booklet). The music, co-written and arranged by guitarist Claude Fradette, is simpler than on the previous album: exit the disquieting moods of René Lussier’s “Iceberg” or the odd beats of Michel F Côté. Vous seriez un ange, while being popper than most of Ambiances magnétiques’ production, retained something of the label’s sound. This is not the case on Chansons d’un jour, although it doesn’t translate into a mainstream album, if only for Letarte’s very personal singing style and use of foreign and invented languages. A lot of care has been put into textures, dreamy moods, an almost jazzy touch here and there (thanks mostly to Serge Boisvert’s trumpet). Everything is pledged to Letarte’s voice. More accessible than 98% of the Ambiances magnétiques catalogue, Chansons d’un jour offers a beautiful piece of intelligent pop music.

Chansons d’un Jour offers a beautiful piece of intelligent pop music.

Disques

Nicolas Tittley, Voir, 28 septembre 2000

Dix ans apres l’étonnant Vous seriez un ange, l’écrivaine-performeuse-chanteuse Geneviève Letarte effectue un retour bienvenue sur disque et brasse à nouveau le cocotier de la chanson. Si elle privilégie encore un style parlé-chanté, en dix ans de performances, la voix de Letarte a cependant pns une assurance évidente, qui lui permet même d’effectuer sans gêne quelques scats. Musicalement, on nage entre blues dénudé et folk actuel, avec quelques pointes plus rythmées. Encore une fois, Letarte s’est entourée d’habitués de l’écurie Ambiances magnétiques, parmi lesquels le guitariste Claude Fradette occupe un rôle de premier plan. Les musiques, aériennes mais soutenues, servent d’écrin idéal à un langage poétique tantôt trés terre-à-terre tantôt mystique et envoûtant. 3.5/5

Dix ans après l’étonnant Vous seriez un ange, l’écrivaine-performeuse-chanteuse Geneviève Letarte effectue un retour bienvenu sur disque et brasse à nouveau le cocotier de la chanson. […] Les musiques, aériennes mais soutenues, servent d’écrin idéal à un langage poétique tantôt très terre-à-terre tantôt mystique et envoûtant.

Critique

Catherine Perrey, Ici Montréal, 28 septembre 2000

Geneviève Letarte est traversée par les mots. Toujours. Des mots qui sont mis au monde dans des romans, des performances, mais aussi des chansons. Justement. Elle lance un second album, Chansons d’un jour. Le premier, Vous seriez un ange, publié il y a 10 ans, avait titillé l’oreille par son travail musical complexe et richement tissé, et signait l’avènement d’une chanteuse hors normes et talentueuse. Madame Letarte pond son œuf quand il est prêt, sans vouloir aller plus vite que la musique. Chansons d’un jour se veut résolument un album de chansons, longuement mijotées avec Claude Fradette, guitariste et arrangeur. Une poésie limpide, doucement empreinte de nostalgie. Une nostalgie heureuse, émanant d’une fille sans regrets et forte de sa vie irradiante. Petites valses, danses légères, mots anodins qui s’épanouissent au jeu des notes déliées par Claude Frodette, à lo guitare, Normond Guilbeoult à la contrebasse, Pierre Tanguay à lo batterie et Serge Boisvert à la trompette.

Chansons d’un jour se veut résolument un album de chansons, longuements mijotées avec Claude Fradette, guitariste et arrangeur. Une poésie limpide, doucement empreinte de nostalgie. Une nostalgie heureuse, émanant d’une fille sans regrets et forte de sa vie irradiante.

Blogue

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.