actuellecd

Vous seriez un ange

Geneviève Letarte

Vous seriez un ange is poesie spiked with a headlong torrent of juxtaposed, stream-of-consciousness images. At times it resembles a musical version of André Breton’s 1920s surrealist landmark Les Champs Magnétiques, twisting and turning along its automatically written path, with surprises around every corner. Montreal Mirror, Québec

Et la musique? Percussive, rythmée, synthétique et acoustique, au service des mots… La Presse, Québec

Réalisé par Geneviève Letarte, poète, chanteuse et performeuse, cet album comprend seize chansons. Mêlant l’acoustique et l’électronique, Vous seriez un ange cherche l’équilibre entre la poésie des mots et celle des sons. Lyriques ou percussives, ces chansons ont des racines américaines aussi bien qu’européennes; rap, cha cha, comptines et complaintes y promènent leurs accents archaïques et modernes. Ironiques, graves ou drôles, elles témoignent de la vision du monde d’une femme aux aguets, sensible aux contradictions de son époque.

CD

  • Étiquette: Ambiances Magnétiques
  • AM 020 / 1990
  • UCC 771028102020
  • Durée totale: 58:24
  • Boîtier Jewel
  • 125 mm × 142 mm × 10 mm
  • 120 g

Quelques articles recommandés

La presse en parle

Review

Andrew Jones, Montreal Mirror, 17 janvier 1991
Vous seriez un ange is poesie spiked with a headlong torrent of juxtaposed, stream-of-consciousness images. At times it resembles a musical version of André Breton’s 1920s surrealist landmark Les Champs Magnétiques, twisting and turning along its automatically written path, with surprises around every corner.

Critique

Alain Brunet, La Presse, 23 décembre 1990
Et la musique? Percussive, rythmée, synthétique et acoustique, au service des mots…

Critique

Félix Légaré, Voir, 13 décembre 1990

[…] Le pari de Geneviève Letarte était d’innover dans le genre plutôt figé de la chanson à texte. […] On ne peut que s’incliner devant cette promenade dans l’inconnu qui ne se compare à rien de ce qui existe ici. Sinon au travail que Letarte elle-même a entrepris il y a quelques années sous forme de poésie-performance. Et l’album, qui résume ses deux derniers spectacles, supporte aisément la comparaison. Le son s’est raffiné, l’approche s’est franchement aiguisée.[…] premier disque très réussi […]

Critique

Jean Gagnon-Doré, Chansons, 1 décembre 1990
… La qualité est là…