La boutique des nouvelles musiques

Des pas et des mois Martin Tétreault

Martin Tétreault n’est pas un musicien comme les autres: son instrument, c’est les tables tournantes. Spécialiste de la réduction et du trafiquage, il s’intéresse depuis plusieurs années aux différentes façons d’apprêter les disques: découpage, grattage et même sablage des sillons. Il va jusqu’à repasser ses victimes pour en tirer des sonorités inédites.

Des pas et des mois est son premier disque compact, et a été conçu en collaboration avec René Lussier, Michel F Côté, Jean Derome et Robert Marcel Lepage. Rythmes décousus, pas tordus et danse sociale: Martin Tétreault s’amuse comme un savant fou à mélanger les genres, à créer de toutes pièces une musique narrative avec ses échantillons de disque et ses «feed back» soigneusement dosés.

Audacieuse, différente, nouvelle, cette musique s’apparente au rock par son énergie, son humour et touche au rythme intérieur du monde moderne.

Des pas et des mois

Martin Tétreault

Quelques articles recommandés

La presse en parle

  • Dave Mandl, Ear, no 16, 1 avril 1991
    … 31 episodes of brilliant vinyl and instrument abuse… A wonderfully rich celebration of vinyl that will provide many hours of listening pleasure.
  • François Couture, AllMusic, 1 juillet 1990
    Des pas et des mois remains one of Ambiances Magnétiques’ strangest, funniest and finest moments.

Review

Dave Mandl, Ear, no 16, 1 avril 1991

Review

François Couture, AllMusic, 1 juillet 1990

Des pas et des mois was Montréal turntablist Martin Tétreault’s first record, and still remains his most enjoyable project. This CD contains two suites, “Des Pas” (“Footsteps”) and “Des Mois” (“Months”). The first one is written and performed with guitarist René Lussier. It follows a young couple learning to dance the tango and the cha-cha-cha from records in order to participate in local competitions. The material used for these fifteen short movements mostly come from such dance instructional and self-improvement records, all in french. Tétreault applies his techniques of cut-up records and mixed storylines from different sources. Lussier brings in a handful of melodies that could have been found on his Le trésor de la langue or Le corps de l’ouvrage. Between the suites are two short pieces illustrating two of Tétreault’s key techniques: the three-in-one (three slices from different records pasted together) and the skid.

Then comes “Des Mois,” written with drummer Michel F Côté, and also featuring Lussier and clarinetist Robert Marcel Lepage. This suite relies less heavily on humor: Côté’s complex textural arrangements bring another dimension to the music, but Tétreault’s incredibly cheesy record collection delivers a few more surprises (especially on Juin). The first suite is similar in style (with the addition of Lussier’s touch) to Tétreault’s cassette Snipettes (released after Des pas et des mois), while the second one drifts closer to the first Bruire (Michel F Côté’s project) album Le barman a tort de sourire. In any case, Des pas et des mois remains one of Ambiances Magnétiques’ strangest, funniest and finest moments.

Des pas et des mois remains one of Ambiances Magnétiques’ strangest, funniest and finest moments.

Blogue

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.