actuellecd

Chroniques

Pierre Durr, Revue & Corrigée, April 1, 2014

Le projet que porte Michel F Côté depuis 2005 — parallèlement à ses autres prestations — à savoir Mecha Fixes Clock, en est à sa 4e réalisation. Et cela reste l’une des propositions les plus intéressantes du moment dans la production québécoise. Parce que l’auditeur exigeant y trouve la plupart des ingrédients qui nourrissent son paysage sonore. Improvisations judicieuses, délicatesse des interventions instrumentales, création d’une ambiance prenante, à l’intérieur de trames préconstruites, des lignes mélodiques captivantes délicatement perverties. Le tout avec une maitrise de la mise en œuvre d’un album plus ou moins conceptuel, déclinant des approches liées à l’activité aéronautique… D’où l’impression de vivre un curieux voyage en apesanteur dans une sorte de no man’s land aérien, par moment oppressant, à l’image de la pochette et de son armada d’avions, l’étrangeté était symbolisée par la présence d’une dame masquée par un attirail artéro-veineux qui renvoie un peu à l’univers de Valérian (la BD!) à moins que cela ne soit celle de Cosmik Roger.

D’où l’impression de vivre un curieux voyage en apesanteur dans une sorte de no man’s land aérien