The New & Avant-garde Music Store

Critique

Yves Bernard, Le Devoir, March 28, 2014

Sous la direction de Jean-Félix Mailloux, Cordâme est à la croisée du jazz, du classique et des musiques du monde, sans être l’un ou l’autre. Sur leur disque précédent, ses membres étaient revenus à une formule plus intime en trio. Les revoici avec plus d’invités pour un disque plus jazz, avec la participation du pianiste François Bourassa et l’ajout de la harpiste Annabelle Renzo, qui adoucit les atmosphères, et du clarinettiste Guillaume Bourque, qui donne une touche plus désinvolte. Reste toujours ce trio de contrebasse, violon et violoncelle qui confère du lyrisme et de la sensibilité, tout en rapprochant de la musique de chambre, même sur des cadences doucement syncopées. La musique est contrastée, souvent imagée, parfois même cinématographique. Les formules instrumentales sont diversifiées d’une pièce à l’autre. Des couleurs orientales, subtiles ou hachurées apparaissent. Une musique sans lieu fixe qui transporte partout.

… contrastée, souvent imagée, parfois même cinématographique.

By continuing browsing our site, you agree to the use of cookies, which allow audience analytics.