actuellecd The New & Avant-garde Music Store

Critique

Yves Alavo, Le carrefour des opinions, April 27, 2011

Quatre talentueux musiciens et la voix magique d’Irem Bekter donne une nouvelle vie au folklore argentin dans une improvisation animée et teintée de sons jazzés. Bien intégrée dans la nouvelle vague de vie culturelle montréalaise qu’elle a changé par son talent et les horizons qu’elle offre aux publics, Irem Bekter vient de mettre au monde une œuvre. Irem Bekter Quintet offre un spectacle d’une rare beauté dans lequel le folklore latin et l’atmosphère québécoise se métissent dans des créations nouvelles que vous avez le privilège de découvrir en un programme chaleureux et passionné, trame mélodique du nouveau CD, Primero.

Irem Bekter est d’abord une artiste d’une classe unique en ce qu’elle incarne avec talent et brio un nouveau cosmopolitisme culturel professionnel et de très haut niveau qui se développe à Montréal au cours des dernières années. Elle est, comme le dit la responsable de la gestion de sa carrière, une artiste polymorphe tant par la multiplicité de son expression que par le foisonnement de ses origines culturelles.

Elle est entourée d’artistes d’ici issus de diverses cultures et héritiers d’autres musiques, disons d’espaces musicaux variés et riches. Elle crée ainsi un nouveau langage musical à partir du folklore argentin traditionnel en le juxtaposant aux influences classiques, aux accents turcs, aux audaces contemporaines et aussi au jazz.

Irem Bekter exprime à travers ses chants, son exploitation de la scène remarquable avec son talent d’actrice, ses danses et ses rythmes toute la richesse de son bagage métissé. Née en Turquie et formée en Angleterre, Irem Bekter grandit en Argentine y développe son art multiforme et consacre une part importante de sa création enracinée désormais dans les cultures des Andes. Femme de théâtre, de musique et de danse (zapateo, podorythmie argentine), elle compose avec pour matière première les chants, les outils que sont les instruments et les rythmes autochtones, réorchestrant et réinventant le folklore argentin.

Depuis son arrivé à Montréal en 2006, elle multiplie les collaborations et enrichit son vocabulaire musical de nombreuses trouvailles. Elle a le don de faire corps avec les rythmes, les sons, l’intimité des cultures. Elle pénètre les voies de la chacarera rythmée, donne un relief autre, attaque et joue avec la zamba ronde et lente ou la podorythmie du zapateo qu’elle vit dans toutes les nuances: danse, émotions, gestuelle totale et une voix riche et exceptionnelle. Avec la complicité de ses musiciens Nicolas Cousineau au violoncelle, Damian Nisenson au saxophone, Willy Rios au charango et guitare et Daniel Emden aux percussions, elle propose un spectacle empreint d’un long et riche parcours.

Avec la complicité de ses musiciens […], elle propose un spectacle empreint d’un long et riche parcours.