actuellecd The New & Avant-garde Music Store

Critique

Yves Bernard, Le Devoir, April 8, 2011

Les Argentins vous le diront: Irem Bekter est argentine, en profondeur, avec l’accent et les inflexions de la langue et la pleine maîtrise des rythmes irréguliers du nord du pays. Âme forte à la gouaille dans la plainte, elle chante le cri de la terre et ressent la respiration de la voix autochtone. Actrice, elle joue avec les mots, les ralentit, se fait grave, intime, triste, romantique et même aérienne. Danseuse percussionniste, elle pénètre les voies de la chacarera rythmée, la zamba ronde et lente ou la podorythmie du zapateo. Elle est accompagnée d’un groupe très polyvalent qui sait la mettre en valeur tout en élargissant largement les structures de base vers le jazz et la musique improvisée. Mais l’histoire de la vie d’Irem rappelle qu’elle est aussi turque, britannique et maintenant montréalaise. À la fin du disque, elle ouvre vers la Turquie. Elle est l’une des plus belles découvertes montréalaises des dernières années.

Elle est l’une des plus belles découvertes montréalaises des dernières années.