The New & Avant-garde Music Store

Critique

Alain Brunet, La Presse, February 3, 2008

Investi dans une foule de projets, le Montréalais Bernard Falaise a ici réalisé son œuvre maîtresse, jusqu’à maintenant du moins. Pour ce, il a réuni un orchestre de chambre aussi consonnant qu’atypique: le trompettiste Gordon Allen, le saxophoniste et flûtiste Jean Derome, la clarinettiste Lori Freedman, le marimbiste Julien Grégoire, le batteur Jean Martin, le tromboniste Tom Walsh, lesquels se joignent au guitariste, improvisateur, bidouilleur, excellent compositeur de surcroît.

Fin connaisseur de cette approche vaste et multipolaire qu’est celle de ladite musique actuelle, Falaise en transcende le langage dans 13 tableaux sonores variant de 55 secondes à 7 minutes 36 secondes. Les combinaisons d’instruments y sont diverses, les vapeurs qui s’en élèvent le sont tout autant: séquences viriles avec grooves couchés sur mesures composées, suites d’unités arythmiques, manipulations singulières d’objets sonores, douces déconstructions, arrangements signifiants pour vents inspirés, passages lyriques et hilarants.

La «sonodiverstié» qui en découle et la trame narrative me semblent celles d’une œuvre des plus complètes.

… le Montréalais Bernard Falaise a ici réalisé son œuvre maîtresse…

By continuing browsing our site, you agree to the use of cookies, which allow audience analytics.