actuellecd

Critique

Éric Norman, JazzoSphère, August 1, 2005

Attention, cœurs sensibles, on a ici affaire à un produit dangereux d’improvisations électrisantes par deux agiles manipulateurs de tables-tournantes: le japonais Otomo Yoshihide, fondateur de Ground Zero, et le québécois Martin Tétreault.

Suite au succès de leur coffret Studio — Analogique — Numérique, le duo de platiniste le plus déjanté de la planète entame avec 1. Grrr le premier volet de la documentation d’une tournée qui les a fait traverser plusieurs pays. Ce sont donc trois disques «live» du duo qui sortiront cette année; 1. Grrr en est le versant agressif: noise, larsens, pas de silence; un voyage dans les tripes de la mécanique. C’est ce que l’on retrouve sur l’album; beaucoup de bruit, de sons continus et discordants. Utilisant principalement la mécanique des tables et très peu de disques, les deux platinistes dressent une musique faite de frottements, de moteurs et de feedbacks, qui s’approche parfois du scratch par sa frénésie gestuelle, mais qui s’attarde surtout à explorer avec bonheur les possibilités créatives d’appareil reproducteurs. Cette recherche ne se faisant pas sans douleur, comptons-nous chanceux que nos deux amis sachent varier les effets dans cette jungle de sons électriques. Les deux prochains disques, 2. Tok et 3. Ahhh, documenteront d’autres aspects de leur création commune.

… un voyage dans les tripes de la mécanique.