The New & Avant-garde Music Store

Critique

Luc Bouquet, ImproJazz, no. 58, December 1, 2005

Les voici nous guidant vers l’étrangeté des sphères. Le premier est guitariste, il fertilise des paysages arides et dévastés; le deuxième est pianiste, il rassure l’harmonie, approfondit la masse; le troisième est ingénieur du son, il veille, cristallise, complote amoureusement. Ces trois-là ont en commun d’avoir croisé la route du Mills College, là où précisément deux professeurs-passeurs - Joëlle Léandre & Fred Frith - prodiguent conseils et bienveillance aux jeunes musicien(ne)s. Parce qu’ils ne se soumettent à aucune règle, parce que la stratégie est absente de leur musique, Antoine Berthiaume, Quentin SirJacq et Norman Teale arment leur musique d’une poésie fraternelle.

Les voici nous invitant vers l’étrangeté des sphères. Les voici intimes dans leurs petits bruits, soudés, cheminant vers une simplicité évidente, étrange et inattendue parce qu’oubliée. Quelque chose irriguant et fluidifiant la sphère et qui nous touche en plein cœur. Et Joëlle Léandre d’ajouter: ces deux-là sont vrais, sincères, élégants; la musique qu’ils jouent est profonde, joyeuse, risquée, ils s’écoutent et s’entendent. Qu’ajouter de plus?

Quelque chose irriguant et fluidifiant la sphère et qui nous touche en plein cœur.

By continuing browsing our site, you agree to the use of cookies, which allow audience analytics.