The New & Avant-garde Music Store

Le Noir compact

Éric Normand, Mouton Noir, June 1, 2004

Jean Derome et Pierre Tanguay sont des collaborateurs de longue date. Musiciens polyvalents, ils ont touché à tous les styles, mais leurs principaux faits discographiques, les plus personnels du moins, documentent l’aspect le plus radical de leur démarche.

Pourtant, leur amour du jazz ne se dément pas. Avec Normand Guilbeault à la basse, les deux musiciens étiquetés «actualistes» forment un trio culte du jazz à Montréal, avec raison. Guilbeault est plus facilement associé à la scène jazz, bien qu’il aime faire des détours par d’autres musiques, traditionnelles ou actuelles, ou accompagner le chanteur Richard Desjardins.

10 compositions de Jean Derome, réunit des pièces que le trio a progressivement intégrces à son répertoire constitué aussi de morceaux d’Ellington, de Mingus, comme de Lee Konitz. Ludique et enjouée, cette musique se laisse d’abord entendre comme un jazz plus conventionnel, mais dangereusement imprégné de l’esprit tordu de ses créateurs. Sobre, mais généreux, le trio nous entraîne dans les contrées du swing, là où le plaisir est contagieux. Les trois instrumentistes font encore une fois preuve de leur grande subtilité, se jouant sans cesse des dynamiques et des timbres dans la prétendue linéarité du jazz qui coule légèrement. Derome, en avant, est irréprochable; jouant sax baryton et flûte, c’est à l’alto qu’il se montre le plus convaincant. Son jeu, à la fois sensible et calculé, mesure l’excès et dose ses effets comme jamais, évoquant tantôt Sonny Rollins par son emphase rythmique, tantôt Ornette ou Dolphy, mais conservant avant tout ses caractéristiques propres. Sachant contrôler parfaitement les inflexions de son instrument sans jamais chercher à en mettre plein la vue, Derome est fascinant, drôle et touchant tout au long de l’enregistrement. Derrière ce souffle de fraîcheur, la batterie de Tanguay, comme toujours, répand la joie et la liberté avec une désinvolture et une musicalité unique pendant que Guilbeault tient la barre et parfume le tout d’une rondeur qui voudrait nous faire croire que tout arrive si facilement. Disque de maturité pour trois musiciens exceptionnels, 10 compositions est un grand disque de jazz. Tout sauf conventionnel, en fait.

By continuing browsing our site, you agree to the use of cookies, which allow audience analytics.