actuellecd The New & Avant-garde Music Store

Disques

Pierre Durr, Revue & Corrigée, no. 49, September 1, 2001

Robert Marcel Lepage est un des musiciens les plus intéressants du collectif québecois. Clarinettiste en tant qu’instrumentiste - on se souvient de la variété de ses approches sonores et illustrées de l’instrument - il est aussi un des concepteurs musicaux de la scène canadienne qui se renouvelle le plus. Aucun de ses enregistrements n’apparaît comme une variation d’un autre.

Tout autour du front le démontre une nouvelle fois. Certes, la figure plus ou moins imposée d’une bande sonore pour des créations vidéo conditionne l’exercice et explique, pour les trois pièces de ce recueil, une approche différente de ses précédents enregistrements. Mais là où d’autres auraient proposé des bandes sons alibis pour se mettre en avant, Lepage tisse de véritables trames qui ont leur existence propre. L’écoute s’en révèle passionnante et le propos reste narratif malgré l’absence des images.

Du Front qui constitue la moitié de cet enregistrement et Ernest présentent toutefois quelques similitudes dans leur mise en œuvre, le jeu commun des instruments et des collages - monologues, dialogues, quelques réminiscences d’orchestres et de thèmes familiers - et un nombre important de participants. Une atmosphère presque irréelle s’instaure peu à peu dans la première pièce, alternativement esquissée par chacun des instrumentistes et seuls quelques rythmes entamés par la contrebasse et les quelques instants mélodiques semblent ramener l’auditeur vers une quelconque réalité. Si la technique de montage reste.

L’écoute s’en révèle passionante et le propos reste narratif malgré l’abscence d’images.