actuellecd

Critique

Rock & Folk, no. 361, September 1, 1997

lls sont quatre, René Lussier, Nick Didkovsky, Mark Stewart et donc Fred Frith à s’être enfermés en studio à Montréal en novembre et décembre derniers pour enregistrer pour Radio Canada, la musique du film La manière des blancs de Bernard Hémon. Les fans de Frith familiers de l’exercice aimeront ces courtes pièces naïves qui, pour monopoliser nombre des ressources imaginables de la guitare électrique (sustain, delay, effets de médiator ou bottleneck), se coulent dans des formats classiques pour les subvertir de façon souvent très provocante. Le tout derrière une apparente désinvolture et avec de plus une vision d’auteur qui tranche avec la manière plus directe et assurée d’un Marc Ribot. Deux pièces n’ont pas été écrites par le quatuor: Pulau Dewata signée Claude Vivier et influencée par le gamelan, la musique japonaise et persane et caractérisée par un emploi abondant de l’homorythmie, une absence de contrepoint et l’utilisation d’une langue syllabique imaginaire, et Uruk’s Tablets, d’Olivia Bignardi clarinettiste membre de Fastilio, du Laboratorio di Musica e Imanine ainsi que de l’Ensemble Eva Kant. Pour fondus de Frith quasi exclusivement.