The New & Avant-garde Music Store

Le Noir compact

Annie Landreville, Mouton Noir, February 1, 1999

C’est un deuxième album pour cette formation, le Fred Frith Guitar Quartet, qui, à l’instar des 4 guitaristes de l’Apocalyspo bar, rassemble quatre éminents membres de la chose guitaristique: René Lussier, Mark Stewart et Nick Didkowsky entourent ici le leader. Les pieces q’on y entend ont été enregistrées en spectacle lors d’une tournée, mais curieusement, on n’y sent pas du tout le direct. On y passe de solliloques cérébraux à des clins d’oeil plein d’humour, d’explorations sonores méditatives à des sonorités agressives; la guitare se donne ici une personnalité multiple imitant le gong, les cloches, la cornemuse même. Les cordes crissent, cIaques, dialoguent, se heurent et se complètent tour à tour. Les quatre musiciens et compositeurs (contrairement au de précédent, Ayaya Moses, toujours sur Ambiances magnétiques, aucune pièce n’émane d’un compositeur externe ici) semblent s’amuser ferme (!) en passant du country au ragtime, pour ensuite sauter dans une veine métal et se retrouver par suite au benu milieu d’un soIo hyperactif de René Lussier. Ce disque a résolument une gueule d’atmosphéres. Et j’insiste sur le pluriel. Maniaco-dépressifs s’abstenir. 3,5/5

By continuing browsing our site, you agree to the use of cookies, which allow audience analytics.