The New & Avant-garde Music Store

Disques

Pierre Durr, Revue & Corrigée, no. 48, June 1, 2001

Geneviève Letarte présente son deuxième opus, dix ans après le premier, tandis qu’une nouvelle venue, Nathalie Derome, offre à nos oreilles ses chansons parodisiaques. N’étant en général que peu sensible aux chansons proprement dites - tout en étant en mesure de les apprécier pour elles-mêmes mais sans forcément chercher à les réécouter - j’y cherche d’autres points d’appui: une voix, un accompagnement, des arrangements susceptibles de motiver une réécoute. À l’évidence, et au-delà des textes eux-mêmes qui méritent dans les deux cas d’être entendus, ce sont les chansons parodisiaques de Nathalie Derome qui m’accrochent. Alors que l’accompagnement des Chansons d’un jour reste délicieusement sans surprise, celui de Les 4 ronds sont allumés fourmille d’effets, de trouvailles, enrobant le texte d’un halo un peu mystérieux suscitant une interactivité renouvelée pour chaque pièce entre les instrumentistes (René Lussier, Guillaume Dostaler) et l’accent si typique de la chanteuse.

… ce sont les chansons parodisiaques de Nathalie Derome qui m’accrochent.

By continuing browsing our site, you agree to the use of cookies, which allow audience analytics.