The New & Avant-garde Music Store

Critique

Pierre Durr, Revue & Corrigée, no. 44, June 1, 2000

Le lecteur de Revue et Corrigée a certainement pris connaissance de l’article consacré à Jocelyn Robert dans le précédent numéro. Laetitia DeCompiègne SONAMI lui est certainement moins familière. Disons qu’elle est en partie connue pour ses travaux sur la voix, qu’elle transforme à partir de synthétiseurs et de circuits électroniques de sa conception, et pour y intégrer des valeurs sensorielles, des distorsions en temps réel. Elle fait aussi des travaux de performance telle celle qu’elle a présentée au festival Ars Electronica en collaboration avec Paul DeMarinis Mechanization takes command dans laquelle elle utilise un gant électronique relié à un ordinateur. Le crachecophage qui les réunit ici se défnit comme un essai de représentation de la silhouette sonore d’une bande-vidéo (à la fois à travers les sons qu’on peut y trouver que ceux que génère la mécanique de l’objet).

Pour l’auditeur, I’identification à cet objet est loin d’être évidente et il est fort probable que d’autres images se substituent chez lui à celle d’une bande-vidéo. Qu’importe d’ailleurs, chacun est maître de son propre imaginaire. La variété des tons, des intonations, des couleurs sonores (en partie générées par les appareils électroniques, en partie issues de sons analogiques) offre justement à chacun son propre cheminement, sa propre approche du crachecophage.

By continuing browsing our site, you agree to the use of cookies, which allow audience analytics.