actuellecd

Critique

Luc Bouquet, ImproJazz, no. 67, July 1, 2000

Jusqu’à aujourd’hui, le nom de Louis Riel m’était tolalement inconnu. Le contrebassiste Norman Guilbeault a choisi de réhabiliter ce poète, écrivain, chef politique, défenseur des Métis canadiens et héros national. Me méfiant comme de la peste de ces derniers, on peut se demander qui était vraiment ce Monsieur Riel. Poète? Humaniste? Visionnaire? Mystique? Je me contenterai donc de jouer ce qui ici doit l’être, à savoir un énorme travail de recherche mené par le contrebassiste-historien et la grande cohésion musicale d’un projet abouti et pas pompeux pour un sou. On suit ce concert donné en février 1999 à Montréal, le livret entre les mains, essayant de s’y retrouver quelque peu au milieu de ces histoires d’arpenéeurs, de bataille du lac aux canards et de victoire de l’anse aux poissons. Musique toujours passionnante, rien ne nous interdit de plus encore nous intéresser à ces quelques faits politiques, essentiels de l’histoire du Canada. On l’aura compris, avec ces trois productions, l’été sera magnétique ou ne sera pas.